On l'avait lu dans la presse : Nicolas Hulot n'est vraiment pas prêt à se porter candidat à l'élection présidentielle. Tout au plus exige-t-il une stricte application de son pacte écologique, qui lance les principes plutot universels d'une radicale transformation de nos modes de vie. Jusqu'ici, pourrait-on dire, tout allait bien : la plupart des candidats, de Bayrou à Royal en passant par le sinistre Sarkozy -qui a osé se récupérer récemment le principe 'zéro SDF' dans ses promesses, lui même étant partie du gouvernement actuel- ont aprouvé les grandes lignes du pacte écologique que Nicolas Hulot souhaite imposer. Mais est-ce assez ? Des promesses ? On connait. Face à l'épuisement de nos resources et des écosystèmes, l'avenir de la civilisation ne tiendra pas quelques années sans un profond bouleversement de moeurs. C'est ce que voudrait bien exprimer Nicolas Hulot, qui s'est retiré pour quelques semaines, le temps d'une reflexion.

Une chose est sure : quelque soit sa décision, l'homme choisira celle qui fait le plus de bruit. Objectif : impact médiatique maximum. Nous soutenons cette démarche. Les médias sont un pouvoir. Ils sont LE pouvoir : agir au coeur des cervelles -comme s'en vantait le non moins sinistre Patrick Le Lay, vendeur de publicité, ou plutot de temps de cervelle disponible- modifiera les intentions et actions lors du prochain vote. Nous l'avons entendu, écouté. Nicolas Hulot ne souhaite pas le pouvoir, mais son message présidentiel est parmi les plus pertinents. Homme de richesse et de profusion, il a connu toutes les gloires, rencontré tous les paysages, visité tous les pays. Sa récente conversion à de plus simples ambitions -un mode de vie en harmonie avec la nature- témoigne d'une reflexion qui va au delà de la recherche du pouvoir. Il est capable d'y arriver : tout est question d'influence, de message, de campagne. S'il arrive à concurrencer les machines politiques que représentent les 4 partis principaux, appareils de pouvoir (UMP, PS, UDF, FN), alors il prouvera la pertinence de son propos. Et surtout les électeurs prouveront leur force de choix, leur intelligence. Après tout, les américains ont bien élu un ancien acteur (Reagan)
En attendant, un site vient d'être ouvert, afin de récolter les 500 signatures nécéssaires à une candidature. Courage Hulot et ta bande, allez y il nous faut du renouveau.

En savoir plus : NicolasHulot2007