Innovation / jardinage biologique / Recyclage / Solaire

Irrigation solaire au goutte à goutte : une technique gratuite à la portée de tous

Un article rédigé par /

Baptisé kondenskompressor, ce système ingénieux de micro-irrigation solaire au goutte à goutte allie astucieusement recyclage, réduction du gaspillage et conservation de l’eau.  Ce système d’arrosage d’une simplicité désarmante permet une utilisation optimale des ressources en eau, en particulier pour la culture dans un climat sec ou aride.  Il est idéal pour les jardins communautaires, les potagers urbains mais aussi les serres de jardin.

Irrigation solaire tomates

Irrigation de plants de tomates au goutte à goutte solaire.

La technique du "kondenskompressor" semble avoir été mise au point vers 2008 par « Hortelano Hortament », un jardinier amateur originaire de Palma de Majorque sur les îles Baléares.  Basé sur le même principe que les distillateurs solaires comme l’Eliodomestico déjà abordé précédemment, l’idée n’est pas officiellement brevetée et ne nécessite que des bouteilles en plastique PET de récupération pour fonctionner.

rrigation solaire schemaLa base d’une bouteille de 1.5l coupée en deux et remplie d’eau constitue le réservoir.  Une autre bouteille en plastique de 5l dont on a découpé la base et dont on a conservé le bouchon de fermeture vient se placer au-dessus du réservoir.  Placer une ou plusieurs bouteilles autour des plants que l’on veut irriguer.  En s’évaporant du réservoir, la vapeur d’eau se condense, ruisselle contre les parois de la bouteille de 5l et irrigue au goutte à goutte le sol autour des plants.  Une fois l’eau évaporée, il suffit de remplir le réservoir à nouveau et le cycle recommence.

Ce système présente l’avantage énorme de limiter le gaspillage de l’eau et permet de diviser par dix la quantité d’eau nécessaire à l’arrosage régulier.  L’arrosage traditionnel, qu’il soit automatique avec des pulvérisateurs, des gicleurs d’eau ou des arrosoirs génère systématiquement une perte importante d’eau due au ruissellement et à l’évaporation.  Le système du goutte à goutte solaire élimine totalement le gaspillage dû au ruissellement, et l’ajout d’une couche de paille autour des plants limite considérablement les pertes d’eau dues à l’évaporation.  L’autre énorme avantage de ce système est qu’il permet l’utilisation d’eau saumâtre pour l’arrosage.  La vidéo suivante démontre l’efficacité de la technique avec de l’eau de mer.  C’est en tous cas l’une des raisons qui explique le succès de cette méthode dans des régions au climat désertique tempéré comme aux îles des Canaries ou au nord du Chili où l’eau douce est une ressource rare. 

Cette technique simple et gratuite d’irrigation solaire au goutte à goutte n’est évidemment pas adaptée à l’agriculture intensive ou à l’arrosage d’un golf par exemple.  Elle est destinée à la pratique durable du maraîchage privé ou communautaire  (jardins collectifs, potagers urbains, petites exploitations etc.) et peut même faciliter le reboisement (en moyenne montagne ou en terrain difficile dépourvu d’infrastructure).  Finalement, c’est également une méthode qui permet de soutenir de façon non négligeable et à peu de frais les communautés des pays en voie de développement souffrant d’une pénurie chronique d’eau douce dans leur effort de garantir leur sécurité alimentaire.

Ressources et documentation :

Commentaires

46 réponses à “Irrigation solaire au goutte à goutte : une technique gratuite à la portée de tous”

  1. raph dit :

    Ce système n'est utile uniquement pour ceux qui voudrait arroser avec de l'eau de mer, de l'eau salé (qui en s'évaporent ne l'est plus) mais sans ca vaux mieux utiliser un tuyau de goutte a goutte classique.

  2. HUYNH dit :

    ON PEUT AUSSI PERCER LE BOUCHON D UN TROU LA RENVERSER ET LA TERRE S HUMIDIFIE TOUTE SEULE A PLANTER AUPRES DE PLANTES

  3. marcel Launay dit :

    very good ,,

  4. macushla dit :

    Ce systeme est superbe, sauf il ne devrait pas etre utilisé pour les plantes que l'on va manger. Je dis ca, a cause des produits chimiques toxiques qui s'echapperont de la matiere plastique de la bouteille.

  5. bonga dit :

    ce système n'est pas seulement pour l'eau de mer, car il est plus économique en eau qu'un goutte à goutte classique puisqu'il empêche l'évaporation.
    et il est aussi plus économique qu'un goutte à goutte tout court puisqu'il est fait de récupération.

  6. PandaBoy dit :

    Macushia, aurais-tu des sources concernant justement ces substances?

    Peut-on imaginer le faire avec des bouteilles en verre alors, ça ne devrait alors plus poser de soucis.

  7. rahma dit :

    ils oublient une chose, c'est que l'eau au contact d'une bouteille d'eau en plastique chaude se charge en BPA et autres produits toxiques dangereux!!! Il faut des bouteilles en verre idéalement.

  8. Keweedmo dit :

    D'accord avec toi Raph, ce système est utile pour l'eau de mer ou une eau impropre à l'arrosage.
    Par contre il devient beaucoup moins intéressant lorsqu'on arrose à l'eau douce, celle-ci une fois évaporée a en effet perdu tous ces minéraux.

  9. J"aime les cultures paysannes et contre les Pesticides, produits chimiques et bravo pour votre recyclage bouteille plastique système solaire!!!!!

  10. Mhamed RABBOUCH dit :

    aucun danger avec le PET, qui est un plastique inerte

  11. baba dit :

    Salinisation des sols : qu'en est-il. S'il suffisait de faire évaporer de l'eau de mer pour la débarrasser du sel, la question e la soif serait résolue, et d'ailleurs celle de l’irrigation en grande partie aussi.

    La question à laquelle nous avons été confronté dans les régions sahéliennes, même en partant avec de l'eau saumâtre seulement (moins salée que l'eau de mer), était une remontée progressive du taux de salinisation des terres, qui devenaient impropres à l'agriculture en quelques saisons. Donc, il faut tester impérativement le degré de sel avant d'appliquer ce genre de méthode, sous peine de perdre définitivement l'usage de la terre arable utilisée ! (il me semble, en tout cas.)

  12. Sylvie van Maldergem dit :

    Je trouve ça génial, il faudrait le faire en verre, c'est tout. A lors, cela serait parfait. Moi non plus, je n'aime pas le pastique, surtout quand il chauffe

  13. bonga dit :

    les plantes n'ont pas besoin des minéraux contenu dans l'eau. l'eau de pluie qui constitue la première source d'eau des plantes sur terre n'en contient presque pas.
    On peut objecter que le plastique utilisé rejette de produits toxique contenu dans le plastique, mais c'est aussi ce qui se passe avec les arrosoirs, tuyaux d'arrosage et autre système de goutte à goutte que vous utilisez.
    enfin, ce système permet d'utiliser de l'eau de récupération. un goutte à goutte normal nécessite généralement une prise d'eau sous pression et utilise inutilement de l'eau potable.

  14. bonga dit :

    oui, la distillation de l'eau permet d'éliminer le sel. il existe d'autres système à grande échelle reposant sur ce principe.
    certains sont assez écologiques, d'autres consomment du pétrole.

  15. bonga dit :

    on doit pouvoir remplacer la cloche en plastique par une bouteille en verre (genre magnum ou plus grand) dont on a coupé le fond avec cette méthode:

  16. Masin dit :

    Dans certain pays pauvres ces bouteilles de plastique cause un vrais problème sur les côtes. je trouve que c'est génial de les utilisés pour les plantes. L' eau de mer ne manque pas aussi, même c'est il manque on peux utilisé de l' eau usé ou l' eau courante.

  17. In fact pertinent augments have been raised on this article. It is true that the management of these non biodegradable wastes is a problem especially in Africa. Hence using them in agricultural practices like this can be another way of managing these wastes. However, I find it labor demanding if we have to practice this irrigation system on a large scale. Despite the toxic nature of the plastics used, transportation of bottles is more risky and demands a lot of care.

  18. jacky dit :

    Bonne invention ,pour pays chaud ,nous les plantes pourisse sans soleil,et nous avons pas de bouteille de 5 L . ON BOIS DE L,EAU DU ROBINET ?ET L'EAU DE PLUIE NOUS NE MANQUE PAS;

  19. Jean François FAYE dit :

    Super et Simple!
    Félicitation au concepteur!

  20. Collard dit :

    Y a pas du bisphenol dans les bouteilles en plastiques? qui se détacherais encore plus dans l'eau en presence de soleil?

    Pas de solution miracle en écologie

  21. Pascaline dit :

    Bonjour,

    J'ai le plaisir de vous annoncer qu'un lien est présent sur mon blog dans ma rubrique hebdomadaire de la revue de presse du dimanche :
    http://lejardindepascaline.blogspot.fr/2013/06/commerages-sur-le-jardin_30.html

    Bien entendu, si vous y voyez un inconvénient, il sera retiré à ta demande !

    NB : votre formulaire de contact ne fonctionne pas

  22. tognibo dit :

    super cool je dois faire cette expérience au plus vite avec pourquoi pas des calebasse et enfin choisir ce qui me semble le mieux bio. merci à tous
    (*)

  23. Cibert dit :

    Le plus gros avantage que j'en retient est que l'apport en eau est proportionnel à l'ensoleillement, ce qui tombe bien pour de l'irrigation :-). pourquoi ne pas envisager une "centrale" d'irrigation (gros aquarium recyclé, mini-serre gros bidon ou panneau pour la cloche, évaporateurs à mèches, terre cuites poreuse pour multiplier la surface d'évaporation sans trop faire chuter la température, surfaces réfléchissantes pour concentrer et stocker la chaleur etc...) naturellement auto-régullée alimentant par exemple des goutte à goutte par tube dont la "cloche" pourrait aussi récupérer les condensât de rosée matinales ? Si le tout est alimenté par une citerne d'eau de pluie et le niveau constant régulé par un flotteur type chasse d'eau, les vacances ne seraient plus synonyme de désastre dans le jardin.

  24. Superbe idée pour que les plants restent irrigués pendant les vacances, merci beaucoup! Avez-vous une idée de la durée d'arrosage avec une 1/2 bouteille d'eau de 1,5 litre pour un jardin paillé en Belgique?

  25. Sta dit :

    Mai l'eau perd les sels minéraux ....

  26. Alain M dit :

    c,est une bonne solution quant tu part en vacance je trouve

  27. MBAYE DIAO dit :

    extraordinairement génial

  28. SLP dit :

    Pour éviter une remontée de nappe phréatique salée il est possible de disposer un film plastique sous les cultures. C'est un bon début ces micros distillateurs gratuits. Reste à convaincre Suez de faire des pipes lines grande vitesse de l'ordre de 500 m3 par seconde pour irriguer de grandes surfaces bien ensoleillée pour avoir un rendement de malade. Si vous connaissez des investisseurs ... (...je crois qu'un petit effort collectif depuis les paradis fiscaux serait apprécié !!allons zenfans!!)
    Il y a au moins une autre technique SOLAIRE LOW COST LOW TECH et nécessitant quand même moins de mains, toujours sur la base d'eau de mer.

  29. BIAUX dit :

    Bonsoir,

    Le plastique n'aime pas le Soleil, même le PET dégage certaines substances sous l'effet du Soleil, pas sûr que l'idée soit si génial ! Mais évidemment, je fais mon rabat joie avec mon passé d'expert en valorisation des déchets. Pas glop !

    FeelBio

  30. De Keyser François dit :

    Bonjour,

    Je suis intéressé par toutes techniques ou astuces pouvant êtres mises en oeuvre facilement à très petit budget pouvant aider les communautés des pays en voie de développement.

    ps : auriez-vous une astuce pour produire de l'eau potable à partir de l'eau de mer ?

    Cordialement,
    François

  31. Roux dit :

    super, bravo

  32. Steeve dit :

    Bien vu, les idées les plus simples sont souvent les meilleures, jvé Test dans mon potager.

  33. Steeve dit :

    vive la Nature avec un grand N.

  34. ELFANI dit :

    c'est pratique et très utile .On ne peut pas utiliser ce système pour l’adoucissement de l'eau salée

  35. Alain Tétart dit :

    Ingénieux en particulier dans les terres sableuses genre les Landes !

  36. Guelloubi Raouf dit :

    Bonjour, je viens de voir juste la vidéo sans lire le texte; il y a quand même une équation non équilibrée! on veut irriguer en utilisant de l'eau issue du processus d'évaporation pour satisfaire des besoins d'évapo-transpiration! tout en sachant que la partie "transpiration" est en croissante continue et à un certain moment, exponentielle! je ne pense pas que votre idée permettrait de satisfaire cette demande.

    Ca n’empêche, l'idée est excellente et à améliorer.

  37. Lly payet dit :

    Désolé mais c'est pas écolo du tout... et oui bisphénol A...

  38. Zen Indy dit :

    Arreter de voir du Bisphenol A partout. Il est effectivement present dans le polycarbonate (PC), mais il n'y en a pas dans le PET. De plus, la video montre une initiative de micro irrigation avec de l'eau de mer (non potable .....). Je peux te garantir que si je n'avais que cette solution pour arroser mes plantes, je n'hesiterai pas à le faire, même avec des bouteilles en PC !

  39. Taijiquan dit :

    et que fait-on des larves de moustiques qui pulluleront au bout de 3 jours.

  40. Stuart ROUSSEL dit :

    Finalement ces bouteilles verre sont coupées toutes de travers avec un maximum de chance de se couper !!!!!!!!!!

  41. louchatt dit :

    Comment savoir la nuisance réelle du plastique au soleil ?
    Une solution moins inesthètique pour les terrasses partagées ?

  42. LORAINAL dit :

    j utilise dejas ce systeme depuis 10 ans mais avec du verre ( cannetteb pour le petit recipiant) et dame jeanne de 5/10 litre pour la cloche ou bien des cloches a salade
    chaque annee je fais 50/60/ pieds de tomates toutes varitees 'des poivrons , des aubergines ect sauf les courges et cougettes a qui il faut pas mal de flotte le pleint d une bouteille se renouvelle tous les 2/3j
    je suis dans le sud ouest ou il faut de forte temperature de temps en temps comme cette semaine et semaine prochaine (37° en moyen)

  43. LORAINAL dit :

    Taijiquan 1 juin 2015 à 4:27 et que fait

    les larve servent de nourriture a des micros organisme qu il y a dans la terre et les moustiques ne se développent pas

  44. LORAINAL dit :

    Lly payet

    arrêtes de faire de l Ecologie de bastringues je suis sur que tu bouffes des aliment a base de laitage LE LAIT EST LE POISON LE PLUS SOURNOIS QUE L ON NOUS FAIT BOIRE SOUS TOUTES SES FORMES DEPUIS LA FIN DE LA DERNIÈRE GUERRE POUR SE DONNER BONNE CONCIENCES

  45. LORAINAL dit :

    De Keyser François

    TU peus adapter ce systeme tu coupes ton grand récipient aux 2/3 tu place ta réserve d eau dans la partie basse qui es la plus grande tu replaces le haut que tu fermes avec de l adessif te recommences une deuxième fois si necessaire
    et voila tu mets le tout au soleil et tu attends ton eau pour le pastis

  46. ilyann dit :

    le problème c'est que les produits toxiques du plastique sont communiqués à la plante, et après à nous ...

Laisser un commentaire