eco lotissement : la maison vague de Patrick Nadeau

C'est à l'initiative de la société HLM"Effort Remois" que sera implantée cette maison originale à l'entrée du futur éco lotissement dit "Haute Ville", sur la commune de  Sillery, 1700 habitants au sud de Reims. Situé immédiatement à une des entrées du bourg, ce lotissement se découpe de manière assez classique en 63 parcelles, mais il se distingue en intégrant dans son périmètre cinq réalisations architecturales avant-gardistes positionnées à des endroits jugés stratégiques (les angles) afin de bien les mettre en valeur. On a voulu éviter tout effet masse en les positionnant ainsi. Prises séparément, il sera assez aisé d’observer leur comportement dans le temps au regard de leur environnement. Nous avons particulièrement aimé la "maison vague" de Patrick Nadeau, construction originale et emblématique qui mettra en valeur ces 5 réalisations originales

  • Construction bioclimatique orientée plein sud, la « Maison-Vague » (trois pièces, 90 m2 habitables), est l'œuvre de Patrick Nadeau. Elle est végétalisée sur l'ensemble de sa coque (faite de bois et de béton) qui lui donne sa forme d'habitat troglodyte. Au niveau énergétique, elle se situe entre la maison BBC et la maison passive.
  • La « Maison modulable » de Frédéric Coqueret (121 m2 habitables, sur deux niveaux) a volontairement la forme d'une boîte en béton évidée optimisant les consommations énergétiques. Il est possible de bouger les cloisons, ce qui permet aux habitants de modifier la configuration des pièces en fonction de leurs besoins ou de leurs envies du moment.
  • Emboîtement de deux blocs à ossature métallique avec façades en bois, la maison « Ame du foyer » conçue par Xavier Humbert s'organise autour d'une cheminée chargée de diffuser la chaleur dans toutes les pièces (115 m2 habitables), en rez-de-chaussée comme au niveau du bloc supérieur (petites chambres et grande salle de jeux) éclairé par lumière zénithale.
  • Gaëtan Engasser a imaginé un prototype d'habitat intégrant trois maisons en une, la « Trimaison » (logements de 45 m2, 67 m2 et 105 m2 de surfaces habitables, tous trois dotés de terrasses), pouvant être louée à trois familles différentes. Il s'agit de répondre à des besoins variant en fonction de la taille des ménages.
  • Frank Plays a proposé une « Maison du futur » en brique, en fait trois maisons BBC, l'une ronde (T5), l'autre carrée (T5) et la dernière rectangulaire (T4) évolutives, performantes, sobres en énergie, ludiques, et simples, toutes conçues comme « des fenêtres ouvertes sur le jardin ». La configuration des vitrages offre une belle luminosité tout en préservant le confort l'été. Le garage peut devenir une pièce habitable supplémentaire si nécessaire.

« Pour favoriser l'accueil et l'intégration de nouveaux Sillerotins dans notre commune, nous considérons qu'il faut mener une démarche de diversification de l'habitat, favoriser le brassage social et organiser le renouvellement générationnel. Cela passe par une offre étendue avec de l'accession classique, de l'accession sociale, du logement adapté aux personnes âgées, de la location innovante... Avec Plurial L'Effort Rémois, nous avons osé nous engager dans une réflexion qui prend en compte conjointement la dimension architecturale, les problématiques environnementales et les évolutions sociologiques. Il s'agit d'anticiper et de répondre aux besoins de demain. Avec le programme « Maisons 2020 », alors même que nous venons d'intégrer Reims Métropole, nous démontrons que des communes péri-urbaines ont leur mot à dire dans l'évolution du logement, en développant une image positive, gage d'attractivité. Pour nous, ce n'est qu'une première marche... » (Jacques Douadi, maire de Sillery)

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *