LifeCycle Tower One: un prototype d’immeuble en construction passive

Alors qu’en matière de construction durable, et plus particulièrement dans le domaine de l’habitat passif, les efforts se concentrent principalement sur les habitations individuelles, une entreprise Autrichienne se lance dans la construction d’immeubles commerciaux hybrides et passifs dont la structure est en bois.  Construction rapide, empreinte carbone réduite, consommation énergétique minimale : une technique innovante qui pourrait intéresser bon nombre d’entreprises à la recherche de locaux écologiques.

Basée à Dornbirn en Autriche près de la frontière Suisse, l’entreprise CREEE GmbH (Creative Renewable Energy Efficiency) a mis au point un système de construction hybride (bois/béton) pour les immeubles s’inspirant des techniques de construction des maisons à ossature bois.  Ce système garantit une utilisation réduite des ressources naturelles et un usage énergétique minimal.   En guise de projet pilote, l’entreprise a érigé en 2012 un bâtiment de huit étages (27m de hauteur pour une surface de plancher de 2,500 m²) baptisée « LifeCycle Tower One». 

  • Le design du bâtiment est entièrement modulable et les éléments séparés comme les dalles (8.1 x 2.7m), les éléments de façades (12 x 3.3m) ou les colonnes sont préfabriquées.
  • Une fois les fondations en place, l’entreprise a démontré que les éléments pouvaient être assemblés sur place en une vitesse record : huit étages en huit jours. 
  • La combinaison bois/béton permet une économie en ressources de 50%, et la structure totale est 30% plus légère qu’une structure similaire en béton armé. 
  • Avec ses performances en matière d’isolation thermique, d’étanchéité à l’air, de ventilation, de chauffage solaire passif et de consommation énergétique réduite, le bâtiment est conforme aux critères qualitatifs exigés dans le domaine de l’habitat passif. 
LifeCycle Tower One
Photo : Cree GmbH/Wikimedia Commons

L’absence de murs porteurs internes pour séparer les différents espaces augmente la modularité de la structure qui peut être modifiée (voire partiellement démontée) tout au long de son cycle de vie dans l’optique d’une reconversion du bâtiment, et ce sans réduction de la valeur initiale.  Dans le même temps, même si le côté « préfabriqué » implique une certaine standardisation esthétique, la possibilité est néanmoins laissée aux architectes de « personnaliser » en partie la façade du bâtiment. Grâce à  ce savoir-faire dans le domaine des espaces de bureau, l’entreprise espère adapter les mêmes techniques de construction à d’autres secteurs d’activité. L’entreprise s’intéresse particulièrement au marché des hôtels et restaurants, des bâtiments publics (musées, bibliothèques, mairies etc.) mais aussi des immeubles d’habitation. 

La première commande commerciale auprès l’entreprise CREE est en cours de réalisation.  Livrable fin Août 2013, Le Illwerke Zentrum Montafon (IZM – Autriche), va devenir le plus grand immeuble de bureaux hybride en Europe avec ses 120m de long, 6 étages et plus de 9,000m² de surface de plancher.  

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *