Le crime est presque parfait – L’enquête choc sur les pesticides et le SDHI de Fabrice Nicolino

Après le succès et la mobilisation massive qui ont suivi la parution de Nous voulons des coquelicots, Fabrice Nicolino commet ici un véritable livre-enquête dans les arcanes des lobbyes de l’industrie des pesticides. Un ouvrage aussi révoltant que fascinant qui se lit comme un polar !

Ce livre est une œuvre de vérité, et à ce titre, il est essentiel.

Il met au jour une histoire que personne n’a envie de faire connaître, du moins chez Bayer et Monsanto ou chez les puissants du secteur des pesticides.

Qu’il s’agisse du ministère de l’Agriculture, de l’Institut national de la recherche agricole (INRA), de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) ou de tous les lobbies des industriels du secteur. En la circonstance, ne nous payons pas de mots : il s’agit de lobbies qui défendent une industrie criminelle, enfoncée dans le déni et la désinformation, comme le fut celle du tabac pendant des décennies entières.

Fabrice Nicolino affirme et prouve ici qu’il est devenu impossible de défendre la santé des vivants, de tous les vivants – hommes, bêtes, plantes – au temps des SDHI (Inhibiteurs de la succinate déshydrogénase, un puissant fongicide qui s’attaque aux organismes vivants), ces pesticides que personne ne connaît, mais qui sont pourtant épandus partout en

France. L’alerte a été sonnée par de nombreux chercheurs reconnus mais reste pourtant encore inaudible. Sur ce sujet comme sur tant d’autres, l’intelligence et le courage des scientifiques ne comptent en rien face à la coalition du mensonge et du chiffre d’affaires. Alors Fabrice Nicolino a mené l’enquête. Une investigation minutieuse dans les arcanes d’un système obscure. Car si la lumière entre, l’on verra que la société a le pouvoir de renverser une industrie apparemment intouchable

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *