Participatif, bio, collectif : Tremargad un village vertueux, alternatif, complètement à l’ouest !… de l’europe

L'agriculture biologique fait revivre un bourg de Centre Bretagne

Ce petit village de 193 habitants situé en Centre Bretagne préfigure le fonctionnement citoyen, écologique et responsable de demain. A l’initiative de quelques nouveaux habitants (4 couples) arrivés il y a trente ans, s’est greffée une population jeune, soucieuse de qualité de vie, de relations humaines et de projets collectifs. Une véritable dynamique s’est enclenchée.

Termargad Kafe (photo Bruded - http://www.bruded.org/tremargat.html)
Termargad Kafe (photo Bruded - http://www.bruded.org/tremargat.html)

L’agriculture biologique constitue le socle de cette entreprise collective. Pas moins de 14 fermes sont en activité sur la commune, dont 12 en bio. A titre de comparaison, un village type de 2000 habitants compte une trentaine d’exploitations. Les produits des agriculteurs sont vendus dans l’épicerie collective du bourg, rachetée par la commune avec le soutien de fonds européens, et mise à leur disposition. Que des produits bios et/ou locaux. Et ça marche, les résultats étant supérieurs aux prévisions ! Cela se poursuit par du financement participatif y compris avec des gens d’ailleurs (St Brieux et même Paris...), intéressés par ce qui se passe au village, afin d’acheter des terres pour installer des jeunes. Un bar a été créé, le Tremargad Kafe, e brezhoneg evel just, en breton évidemment, tenu par deux salariés et parfois par les habitants eux-mêmes, à tour de rôle. De quoi maintenir et multiplier le lien social, la chaleur humaine et l’entraide.

Ici la démocratie participative est une réalité et une autre façon de gérer la commune, impliquant tous les habitants, est normale. Ainsi, avant chaque élection municipale, les habitants se réunissent, définissent les priorités du mandat à venir et les volontaires constituent une liste. Pas plus d’un mandat, c’est la règle ! Pour réaliser la rénovation du centre bourg, les habitants ont donné de leur temps et de leur énergie. Résultat, un coût 3 fois moins élevé et de multiples occasions de se rencontrer, travailler et apprendre ensemble.

La commune, donc les habitants, a fait le choix symbolique de l’indépendance énergétique, en quittant le poids lourd EDF pour une coopérative, Enercoop, dont le siège est basé à… Tremargad. La commune et la région Bretagne en sont les premiers membres. Objectif : 100 % d’énergies renouvelables.

« Les utopies d’aujourd’hui sont les réalités de demain » disait le gars Victor Hugo qui, s’il écrivait pas trop mal, n’était pas très classe et n’aimait pas du tout la Bretagne : http://www.istorhabreiz.fr/spip.php?article15

Il semblerait que les avant-gardistes de Tremargad aient pris le soin de lui répondre 150 ans plus tard.… Et il y a d’autres projets innovants à venir…

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *