Barbillons aux œufs de truite sur crème de chou-fleur

Le printemps arrive et l'époque des salades ou apéritifs légers. Voici une recette simple mettant à l'honneur la sacro sainte huile d'olive

 

Ingrédients pour 4 personnes:

Pour la crème de chou-fleur :

  • 1/2 chou-fleur, 1 patate,
  • 1 oignon,
  • 1 l d'eau, 50 ml de crème fraîche
  • Du sel.

Pour les barbillons :

  • 4 barbillons de merlu,
  • 1/2 oignon, 1 feuille de laurier,
  • 50 g d'œufs de truite, 50 ml d'huile d'olive,
  • persil frais haché, sel

 

 

Réalisation :

Pour faire la crème de chou-fleur, découpez le chou-fleur en petits rameaux, l'oignon et la patate épluchée en dés. Remplissez une casserole avec de l'eau et du sel, ajoutez le chou-fleur et l'oignon, puis portez à ébullition et laissez cuire 10 minutes.

Pendant la cuisson du chou-fleur, dans une autre casserole, mettez de l'eau salée à bouillir avec la moitié d'oignon et la feuille de laurier. Dès que l'eau bout, ajoutez les barbillons et laissez cuire 5 minutes de plus.

Égouttez le chou-fleur, mettez son eau de cuisson à part et écrasez-le avec la crème fraîche jusqu'à obtenir une pâte. Puis mettez-le à part.

Dans un bol, mélangez l'huile d'olive avec une cuillerée de persil frais haché.

Sur des assiettes individuelles, servez une cuillerée de crème de chou-fleur, posez dessus le barbillon de merlu et couronnez le tout avec une petite cuillère d'œufs de truite. Arrosez d'un filet d'huile d'olive et de persil frais haché.

 

Note : recette proposée dans le cadre du Programme de promotion des Huiles d'olive en Europe, mené par l'Organisation Interprofessionnelle de l'Huile d'Olive espagnole, le Ministère de l'Environnement et Moyen Rural et Marin (MARM) et la Commission Européenne.

1 thought on “Barbillons aux œufs de truite sur crème de chou-fleur”

  1. Ce n'est pas parce qu'une recette contient de l'huile d'olive qu'elle est écolo... La crême fraiche et les oeufs de truite ne sont ni éthiques ni soutenables d'un point de vue écologique. L'élevage de vaches détruit des milliers d'hectares de forêt chaque année, et la pêche est responsable de la destruction des écosystèmes marins; beaucoup d'espèces de poissons sauvages sont menacées par la pêche, de nombreuses autres espèces d'animaux marins (tortues, dauphins, baleines) meurent noyées dans les filets de pêche, et l'élevage de poissons crée une pollution locale et dépend d'ailleurs de la pêche de poissons sauvages, dont on se sert pour nourrir les poissons d'élevage.

    Il existe cependant des alternatives: des crêmes fraiches végétales (à partir d'épeautre, de soja, etc) disponibles en magasin bio et dans certains supermarchés, et on peut remplacer les oeufs de truite par du caviar d'alques, par exemple.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *