biosun, borne d’eau potable solaire

La distribution de l'eau potable est un vaste défi, qui on le sait ne concerne pas que les  régions désertiques. La densité de population et les conditions d'hygiène sont évidemment un facteur déterminant la santé des populations, la qualité de l'eau étant le premier élément à assurer. Souvent, cette eau est disponible en quantité mais sa purification demande des investissements importants. C'est là que pourrait intervenir la borne BioSun, vendue 3500 euros par l'entreprise française BIO-UV spécialiste du traitement de l'eau par les ultra violets. Cette borne de traitement autonome de l'eau, est  adaptée aux situations de pauvreté, répond aux  besoins de  sécurisation microbiologique de l’eau, avec l'objectif principal d'éliminer les maladies hydriques, qui sévissent  particulièrement dans les zones péri-urbaines défavorisées.

Filtration et Désinfection

Fabriquée dans un matériau plastique difficilement ré-exploitable à d’autres fins, contrairement à la tôle ou l’acier, cette borne utilise un panneau solaire  d'un demi mètre carré et contient un réacteur UV, l'ensemble est conçu pour fonctionner environ 4 heures/jour (2M3 d'eau potable par jour), avoir ainsi une autonomie d’environ 3 jours et alimenter tous les jours une centaine de personnes à raison de 25 l chacune, besoins vitaux définis par l’OMS. La borne repose sur un socle maçonné et peut etre installée en  autonome (le panneau solaire, grâce à un pilier, est solidaire de la borne), en déporté (le panneau solaire est fixé sur un mur, un toit…) ou en intégration dans un mobilier ou support existant (le panneau arrière s'enlève)

Alimentation et maintenance : à l'ancienne

L'alimentation en eau de la cuve peut s'effectuer manuellement, grâce à un bouchon et par contenant de 20 l car, sur le continent africain notamment, ce sont les femmes qui portent l’eau, précise l'entreprise. Bien sur un raccordement au réseau est possible.

EN ce qui concerne la maintenance et les consommables, BIOSUN a pour objectif de contribuer au développement de l’économie locale, notamment dans les pays d’Afrique et d’Asie, l’installation et les opérations de maintenance relèvent des entreprises locales qui sont ainsi responsabilisées. Le coût des consommables est d’environ 200 euros par an, soit 0.27 euros par m3 d’eau traitée, donc 0,00027 euros/litre.

6 thoughts on “biosun, borne d’eau potable solaire”

  1. Bonjour.... Jaimerais plus de détails sur cette "borne"..... Je vais très souvent à Madagascar,et les besoins en eau potable sont vitaux,notamment dans le sud.... D'avance merci....

  2. Randonneur, expert à la FFRP, je m'intéresse au Maroc, la région de Taliouine et la province de l'Oriental. Je reviens d'un séjour à l'oasis de Figuig. La Fondation du Rotary International dont je suis membre a inscrit à son programme le thème de l'eau. Je retourne à Figuig en avril 2011. Je pense que ce que vous faites peut intéresser mes interlocuteurs marocains et le Rotary.. Pourriez-vous m'envoyer une documentation ? Merci d'avance.

  3. de Buron Guilhaume

    Bonjour, étudiant en deuxième année de BTS GEMEAU je dois réaliser un dossier sur un système innovant relié au monde de l'eau potable.
    Votre borne BioSun m' interesse d'autant que j'entretiens de nombreux liens en Haiti où elle serait très appréciée.
    En attente de votre réponse,
    Merci.

  4. de Buron Guilhaume

    Bonjour,
    Ayant oublié de vous préciser ma demande, je voulais savoir si il existe une documentation un peu plus élaborée que ce que l'on peut trouver sur internet(Fonctionnement du système,Synopsis du procédé, ...). Si oui, comment se la procurer?
    En attente de votre réponse,
    Merci.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *