Norvège : L' »Arche de Noé verte » de l’Arctique passe le cap des 500.000 variétés

C'est par la voix de ses responsables que la banque de semences végétales de l'archipel arctique du Svalbard, surnommée l'"Arche de Noé verte", annonce avoir franchi   le cap des 500.000 variétés, devenant la collection de graines la plus variée au monde.

Située au coeur d'un complexe  creusé dans une montagne de Longyearbyen, chef-lieu de l'archipel norvégien situé à un millier de kilomètres du pôle Nord, la réserve de semences vise à protéger la biodiversité végétale menacée par le changement climatique, les guerres et les catastrophe naturelles.

Jeudi, la chambre forte a notamment accueilli les graines d'un haricot sauvage du Costa Rica censé résister à un champignon dévastateur et celles d'une fraise sauvage recueillie sur le flanc d'un volcan des îles russes Sakhaline après une expédition de trois jours dans une région infestée d'ours.

"Atteindre le cap du demi-million suscite des émotions mitigées parce que, si cela montre que la banque de semences du Svalbard est maintenant l'étalon-or de la diversité, cela se produit aussi à un moment où notre agriculture est sur le fil du rasoir", a estimé Cary Fowler, le Canadien qui a pris l'initiative du projet.

"Si les espèces végétales et l'agriculture ne s'adaptent pas au changement climatique, l'humanité ne le pourra pas non plus", a ajouté le directeur du Fonds mondial pour la diversité des cultures (GCDT) dans un communiqué.

Selon les experts, la diversité est indispensable pour mettre au point des cultures plus résistantes, moins gourmandes en eau et en engrais, aptes à s'adapter au réchauffement climatique et plus nutritives alors qu'on estime à 9 milliards le nombre de bouches à nourrir à l'horizon 2050.

La réserve de semences du Svalbard fonctionne comme un filet de sécurité: elle conserve dans des conditions optimales, à -18°C, des doubles de graines stockées dans les 1.400 banques de gènes existantes, lesquelles ne sont pas toujours en très bon état.

Elle peut accueillir jusqu'à 4,5 millions d'échantillons, qui restent la propriété de ceux qui les y ont déposés.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *