C'est un projet de plusieurs années qui aboutit aujourd'hui à la reconversion des anciennes carrières d'Aubigny les Clouseaux, nouvelle commune située en périphérie de la Roche Sur Yon, à 20  km des Sables d'Olonne, en Vendée. L'opération de transformation de ces carrières en retenue d'eau  de 2,7 millions de m³ s'accompagne, comme sur les projets controversés du Poitou (Ste Soline), de la mise en oeuvre d'un réseau de pompage et canalisations d'une trentaine de km  pour acheminer l'eau hivernale excédentaire de la retenue du barrage de Jaunay vers cette nouvelle réserve, qui à son tour sera libérée en été : contrairement aux arguments qu'invoquent les opposants aux projets de méga bassines du Poitou, celle-ci ne va pas chercher l'eau dans les nappes phréatiques déjà fortement éprouvées, mais dans une infrastructure existante.  Le projet fait l'unanimité et pour cause, il s'inscrit aussi  dans un projet global de plantations de 5000 arbres et 6000 végétaux , cette opération mobilisant  un investissement d’un million d’euros sur un global de  18 millions d’euros pour l'ensemble du  chantier que les habitants ont rapidement adopté.

« C’est devenu un lieu de promenade, un lieu de verdure, un leu pédagogique que les écoles utilisent pour enseigner la biodiversité aux élèves, un lieu de convivialité où se déroulent nos fêtes populaires, et même un lieu touristique où l’on vient pour y prendre des photos », se réjouit Michelle Grellier, maire d’Aubigny-les Clouzeaux, ravie de voir que les usages de cette carrière sont « multiples et positifs ».

Voir aussi : EN IMAGES - Une ancienne carrière devenue réserve d'eau en Vendée