Le Sahel, ou ceinture sahélienne, évoque immanquablement le désert : c'est pourtant bien la frontière du désert que désigne cette région qui depuis des décennies est grignotée par la désertification. Près de cinquante millions de personnes y vivent, principalement au Mali, au Burkina Faso,au Niger. Ces peuples de sédentaires et de nomades jouent un rôle considérable pour préserver leur environnement, et  leur savoir faire en matière d'autosuffisance alimentaire est l'une des solutions pour refaire de ces rives du désert un rempart contre son avancée. Car en dépit des apparences, le sort du sahel n'est pas inéluctable, comme le démontre Pascal Reysset dans son dernier ouvrage paru aux éditions Sang de La Terre.
Guide pratique de la coopérationdécentralisée, l'ouvrage laisse de coté la relative inefficacité de la coopération institutionnelle et de l’impuissance des gouvernements et élites locales, pour faire l'apologie d'un vaste mouvement qui se dessine en Europe et en Afrique et qui repose sur le désir de connaissance mutuelle et d’actions pragmatiques bénéficiant aux pays, aux peuples les plus démunis et les plus volontaires. Pascal Reysset montre notamment comment il est possible d'aider, concrètement et avec succès, ces villageois et les autorités locales par une action pragmatique, une stratégie globale, et un dialogue amical. Le jumelage-coopération  y est prescrit comme l'une des voies les plus modestes mais les plus efficaces de ce développement économique et écologique décrit dans ce guide pratique à travers de très nombreux exemples fruits d'une longue expérience de terrain.

Livre : Le Sahel reverdira, Pascal Reysset, Ed. Sang de la Terre