Qui l'eu cru ? ecolopop adore et vous fait goûter les recette végétaliennes de virginie, indispensables à la bonne gestion de votre flore instestinale.

Mais avouons le, on  ne rechigne pas à gouter de temps à autre un terrine terroir bien de chez nous. Et en matière de terroir, qui d'autre que la fameuse entreprise Henaff, de Pouldreuzic (au Sud de Douarnenez, au Nord de Pont l'Abbé), pouvait donner des leçons de cuisine au cochon ? Le cochon, on le connait : c'était l'animal le plus propre parmi nos domestiques, avant que l'industrie ne charge la  bête d'adjuvants divers que notre sang a du mal à administrer. Anxiolétiques, hormones, antibiotiques, font partie du coktail explosif qu'absorbent les truies en batterie des élévages dit modernes. Mais chez Henaff, on sait faire la part des choses. Il y a d'une part le paté, qu'on n'oubliera jamais, célèbre dans toutes les bonnes biscuiteries à touristes. Et puis depuis quelques mois, l'entreprise emblématique de l' agro alimentaire lucratif breton s'est lancée dans le bio, avec la marque Ti Mad (Bonne Maison), qui distribue un terrine de campagne certifiée bio.

Le produit, certifié Bio par Qualité France, est vendu dans l’Ouest dans les épiceries fines et magasins de produits régionaux, le temps de conforter les approvisionnements en viande Bio. Le projet est d’étendre ensuite la commercialisation de divers produits Bio à l’ensemble de la France, essentiellement sous marque de distributeur (MDD), puis sous la marque Hénaff. Pour parvenir à construire cette filière dans la durée, l’entreprise s’est rapprochée de Bio Direct – le Porc Biologique, une filière d’éleveurs de porc bio. L’entreprise envisage en effet de lancer des produits Bio, uniquement en impliquant les éleveurs (et de façon équitable), le transformateur et un client distributeur.