Soie, coton, jute, artisanat sont au gout du jour et en vedette au salon du pret à porter Wills India Fashion Week qui s'est tenue à New Delhi la semaine dernière. Abhaya Srivastava, envoyée spéciale de l'AFP, nous fait la revue des designers qui se sont tournés vers la tradition pour une inspiration qui vise à s'éloigner des classiques de la mode , de la  distribution en masse et surtout de la guerre des prix. C'est ainsi que le designer  Tarun Tahiliani s'est réaproprié les matériaux tissés artisanalement pour sa collection de printemps de saari, gilets, portés dans un contexte contemporain. Autre adepte du retour aux sources, Nitin Bal Chauhan a décliné une bourse d'études à l'international pour aller travailler dans sa région natale du Himachal Pradesh, où il s'imprègne des techniques locales en voie de disparition. Samant Chauhan, (photo ci dessus), souhaite proposer une  soie entièrement écologique, sans les teintures qui sont à l'origine de la majorité des rejets nocifs d'une industrie qui en Inde veut s'éloigner des conventions occidentales.

Sources: