Le Domaine Provincial de Chevetogne, espace naturel de 550ha situé près de Namur, en Belgique, accueille tous les ans des milliers de visiteurs dans un parc aménagé pour publics de tous âges et tous milieux. La gestion de cet espace naturel, lieu de multiples  rassemblements culturels, précurseur en matière d'écologie, est le résultat d'un travail multi disciplinaire qui rassemble, outre les institutions belges, artistes (Benoit Poelvoorde, Bruno Belvaux) , paysagistes et architectes (Wybe Kuitert, Benoît Fondu).  C'est notamment au coeur de ce parc que s'est déroulé, début mai, le Festival Passion Robinson, festival international des cabanes, des roulottes, et de l'habitat premier : constructeurs de cabanes, de yourtes, de roulottes, de tipis..., architectes, agences de voyage, animateurs, artistes orientés vers une approche plus sensible à la nature et soucieuse de l'environnement se rassemblent tous les ans pour un weekend où les yourtes téméraires cotoient les éphèmeres cabanes... 

Au delà de l'anecdote, le domaine fut aussi l'un des premiers sites pilotes à bénéficier dans les années 80 de subventions européennes pour l'installation de capteurs solaires, thermiques et photovoltaïques.  Hier, ce mercredi 6 mai, l'étape suivante d'un processus que peu anticipent déjà s'est produite : l'opération de démantèlement des capteurs usés   s'est déroulée sous les projecteurs de la presse, conviée par l'association PV Cycle, regroupement de professionnels de l'énergie solaire,  qui s'est spécialisée dans le "retraitement des déchets solaires". La valorisation des quelques 3000 tonnes de matériaux collectés par l'association fait l'objet d'un appel d'offres consultables sur le site PVCycle.