microbus490.jpg

L'usine de Batteries inaugurée le mois dernier à Ergué Gabéric près de Quimper ne risque pas de se retrouver en manque de clients : en attendant la BlueCar, pour laquelle elle a été conçue, la fameuse batterie lithium accompagnée de technologie de supercapacité (stockage d'énergie brutale, comme celle  générée par le freinage)  viendra équipper les Microbus du fabriquant Gruau, véhicule de transport en commun  urbain et péri-urbain en versions thermiques, hybrides et 100% électriques. De gabarit réduit (5,60m x 2,08m), ces véhicules sont homologués pour 20 à 22 places et commercialisés en version thermique depuis trois ans, et continueront dans leurs versions futures d'être produits à Laval. A ce jour, 150 véhicules sont en circulation dans une trentaine d'agglomérations.

Gruau et Bolloré se sont donc associés en joint-venture dans laquelle chaque groupe apporte 5 millions d'euros. Le but est de développer le concept Microbus et, grâce à des versions hybrides et surtout électriques pour lesquelles la demande est importante, de les cmomercialiser dès septembre 2009 dans toute  l'Europe.« Pour nous, l'alliance avec Bolloré est un plus commercialement, reconnaît Patrick Gruau, cité par le quotidien Ouest France. Notre marché va s'étendre à l'Europe. » Le PDG du groupe mayennais s'attend à ce que ce secteur d'activité, qui occupe, pour l'heure, 25 personnes à Saint-Berthevin et représente de 15 à 20 % de l'activité de Gruau, soit bientôt multiplié par quatre. « On ne sera pas les seuls sur le marché, mais notre alliance avec Bolloré nous donne de l'avance et un plus technologique », estime Patrick Gruau.

Ce plus, ce sont les batteries lithium et les supercapacités (1) développées par BatScap, filiale du groupe Bolloré installée à Ergué-Gabéric, près de Quimper. « Nous venons de nous associer avec le groupe italien Pininfarina dans le but de sortir une voiture 100 % électrique, fin 2009 également, résume Cédric Bolloré, responsable des activités des industrielles du groupe. Nous voulons investir dans le transport collectif propre. C'est ce qu'attendent les municipalités pour les prochaines années. »