meatrix2-5.jpg

On l'avait rencontré sur Internet, alors qu'avec le boeuf Mopheus, Leo le cochon découvrait avec horreur, héros d'une parodie en dessin animé du célèbre The Matrix des frères Wachowski, la réalité du business agroalimentaire. C'était la version 1 du MEATRIX, qui a donné une version 2 qui elle-même vient d'acoucher de la suite de ce qui est maintenant une trilogie : le 2.5 vient de sortir, dans lequel nous découvrons l'horreur des usines à viandes, où le profit passe avant la sécurité des employés et des clients. Les intestins y dégueulent sur les steaks, les cadences infernales ne laissent aucune place à la qualité, et bien sur les excès dénoncés dans les versions précédentes (utilisation abusive d'antibiotiques et hormones de croissance, déstruction des petits producteurs, etc...) sont plus que jamais confortés dans cette logique de rentabilité maximum. Au delà du constat, ce troisième épisode transforme Leo en sauveur de son maître initiateur, Mopheus le boeuf qui s'était fait enlever par les dirigeants de l'agrobusiness. Comme à chaque fois, le scénario se conclut par un appel à la mobilisation, qui passe avant tout par le choix de ce qu'on mange : oui, l'alimentation organique, au delà du consommateur, contribue à faire vivre éthiquement les petits producteurs, qui très souvent ont fait le choix d'une vie locale, communautaire, structurée, en un mot civilisée. Tout le contraire du MEATRIX, qu'il est bon de retrouver.. en virtuel uniquement !