Peut-on parler de lien social lorsqu'il s'agit de créer son entreprise ? Difficile d'apporter une réponse conciliant recherche du profit et volonté vertueuse d'agir de façon bénéfique pour la société. Tel est pourtant le pari de Sylvain Prat, fondateur de Court Circuit (Grenoble) dont l'objectif se résume en ces quelques mots : "Créer une synergie entre des producteurs locaux, des détaillants de l’agglomération grenobloise et des consommateurs sensibilisés, le tout, afin de favoriser l'existence d'une économie plus écologique et faite d'échanges équitables." En gros, Court Circuit propose de remplacer les intermédiaires existants par un site internet d'échanges entre particuliers et producteurs. Une sorte de vente directe accompagnée.

L'idée est excellente : si les produits bio sont largement plebiscités par la population, ils souffrent de nombreux handicaps par rapport à leurs concurrents "traditionnels". Manque de visibilité, offre réduite, prix trop élevé... C'est justement à ces défauts de jeunesse que peut remédier le type d'activité que souhaite implanter notre créateur. En phase de prospection, Sylvain Prat a déjà recueilli de nombreux éléments dans le cadre d'une étude de marché : avec plus de 100 préinscriptions, l'entreprise dispose d'une base de clientèle qui lui permet d'aborder les producteurs avec sérénité. Les particuliers, d'ores et déjà invités à s'inscrire sur le site, destiné à devenir le principal outil de liaison entre les participants, peuvent ainsi manifester leur intérêt pour ce genre de fonctionnement. Le prévisionnel de Court Circuit prévoit un lancement pour les fêtes de noel, avec le soutien d'une dizaine de producteurs. Mais le concept ne s'en tiendra pas à la région Grenobloise. Sans dévoiler trop de secrets, Sylvain nous a déjà avouer penser à un système de franchise pour étendre l'activité dans les régions voisines.

Longue vie à Court - Circuit !