Salle de Bain : 10 astuces pour prendre soin de ma planète

salle-de-bain-10-gestes-pour-ma-planeteProduits de beauté, douche, médicament : la salle de bain regorge d'accessoires plus ou moins utiles, parfois vitaux parfois futiles. Du médicament à la trousse de maquillage, petit tour d'horizon des grands gestes pour votre planète !!

  1. Les douches, pas les bains

Concrètement, le bain utilise 200 litres d'eau environ alors qu'une douche d'une durée de 5 minutes consomme entre 30 et 80 litres. Attention toutefois, trop longue, la douche devient aussi gourmande qu'un bain. Et pour bien faire les choses: pensez à couper l'eau pendant que vous vous savonnez ou que vous appliquez votre shampooing, cela économisera encore 20 litres! Enfin, une douche rapide est bien meilleure pour la peau surtout si l'on a le courage de la finir avec de l'eau froide!

Dans le même ordre d'idée, n'oubliez pas de fermer le robinet pendant que vous vous brossez les dents. Un robinet ouvert pendant 3 minutes, ce sont 2 packs d'eau de 1 litre et demi qui s'écoulent.

  1. Fini les savons en bouteille  

A condition qu'ils soient de qualité, les savons en pain sont préférables aux gels douche: ils sont en effet bien moins polluants, moins emballés et plus économiques que les gels douche. Préférez le savon d'Alep ou de Marseille (attention aux contrefaçons!) ou bien encore un savon surgras pour éviter l'assèchement de la peau. Surtout vérifiez la composition du savon: moins il y a d'ingrédients, plus il est sain. Evitez surtout les ingrédients du type "sodium palmate", "sodium laureth sulfate".

  1. Rapporter les médicaments périmés ou non utilisés à la pharmacie

Jeter les médicaments dans les toilettes, le lavabo ou la poubelle revient à polluer l'eau des rivières et les nappes phréatiques. Il suffit faire le ménage de temps en temps dans son armoire à pharmacie, mettre tous les médicaments inutiles dans un sac en plastique fermé et le déposer chez le pharmacien. Les médicaments seront alors incinérés.

  1. Utiliser des cosmétiques sains

La composition de la plupart des crèmes, dentifrices, maquillage... contiennent des substances chimiques potentiellement dangereuses pour la santé et pour l'environnement: paraben, triclosan, paraffine... Le moyen le plus sûr pour utiliser des cosmétiques qui ne comportent pas de substances nocives est de se procurer des produits bio ou naturels.

  1. Préférer les disques à démaquiller lavables

Petit rappel: la culture du coton nécessite beaucoup d'eau. Pour en produire 1 kilo, de 7000 à 29000 litres d'eau sont utilisés. De plus, elle utilise le quart de tous les pesticides employés dans le monde. En réduire la consommation n'est donc pas vain. Plus écologiques, les disques lavables sont faits pour durer. Ils s'utilisent une fois puis se lavent en machine. Il faut donc en avoir un certain nombre (entre une dizaine et une vingtaine en fonction des lavages que vous effectuez), les stocker dans un petit filet et les glisser avec le linge ordinaire dans la machine. Les disques en bambou sont plus intéressants car plus doux et plus écologiques. Enfin les disques lavables sont plus économiques à long terme que les cotons à démaquiller.

  1. Recycler les emballages de produits de beauté

On met facilement au tri sélectif les bouteilles de jus d'orange mais ce geste n'est pas aussi évident pour les bouteilles de shampooing. Les flacons en plastique et les bouteilles en verre sont à mettre avec les emballages à recycler. Même les produits en aérosol dont la base est en métal se recyclent aussi.

  1. Recycler les produits de beauté

Qui n'a pas au fond de ses tiroirs des produits de beauté entamés et loin d'être vidés? Achat coup de coeur que l'on regrette ensuite, le résultat est tout de même un beau gâchis: les produits s'amoncellent et se périment. Car les durées de vie de tous ces cosmétiques sont tout de même très limitées. Si la première des solutions est bien sûr un achat raisonné (en ai-je vraiment besoin? est-ce que ce produit convient à ma peau ou à mes cheveux?) on peut avant de jeter nos cosmétiques les donner à notre entourage dans la mesure du possible, voire les recycler.

  1. Finis les produits d'entretien, faites-les vous-mêmes sans vous empoisonner.

A regarder la composition des produits d'entretien, il y a de quoi faire des cauchemars. Or, pour certains lavages d'entretien, il n'est pas utile de se procurer des produits empoisonnés. Récurer un lavabo peut très bien se faire de manière naturelle, écologique et économique grâce au bicarbonate de soude. Mélangé à un peu d'huile essentielle de citron pour parfumer, il est tout aussi efficace. De la même manière, le nettoyage du sol peut se faire avec du savon noir. Le vinaigre blanc est un allié incontournable pour combattre le calcaire et détartrer baignoires, robinets... Enfin, le jus de citron associé au vinaigre blanc nettoie et désinfecte les sanitaires.

  1. Déboucher les siphons sans produits chimiques

Quand le lavabo ou la baignoire sont bouchés, le réflexe est de sortir les armes massives: javel ou soude caustique, il faut bien ça pour venir à bout de ces siphons encombrés, du moins le croit-on. Or ces produits, sous leur aspect bleu ou vert réconfortant, sont extrêmement agressifs. Une simple ventouse suffit à enlever les bouchons de cheveux de sa baignoire ou de son lavabo. Ou bien un simple outil en métal recourbé genre brochette de barbecue fait très bien l'affaire!

  1. Remplacer les désodorisants par des huiles essentielles

Les désodorisants en spray que l'on vend pour "assainir" les toilettes sont en réalité des produits très nocifs. On peut les remplacer par des désodorisants naturels faits maison à base d'eau et d'huile essentielle (citron, lavande...). Attention toutefois à l'utilisation des huiles essentielles: mal dosées, elles peuvent être dangereuses. Il faut donc se renseigner avant de les utiliser.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *