Initiatives locales / Transports

La SMATI Turtle 1 : un concept de voiture Africaine

Un article rédigé par /

La voiture « SMATI Turtle  1» est un prototype de voiture conçue et fabriquée au artisanalement au Ghana à partir de matériaux de récupération.  Le projet est le fruit d’une collaboration entre les artistes/chercheurs néerlandais Melle Smets, Joost Van Onna et le SMIDO (Organisation pour le Développement Industriel du Magazine de Suame).  
SMATI
Comptant plus de 12,000 petites entreprises ou ateliers et employant plus de 200,000 ouvriers et artisans, le « Magazine de Suame » est une zone industrielle située à une dizaine de kilomètres de Kumasi dans la région d’Ashanti.  C’est dans un endroit comme celui-ci que les containers de voitures "en fin de vie" provenant des garages ou des casses automobiles occidentales y sont exportés pour que leur contenu y soit « recyclé ».

D’un point de vue technologique, les voitures occidentales sont aujourd’hui fabriquées sur des chaines de montage entièrement automatisées et ressemblent à des « vaisseaux spatiaux » dont le fonctionnement complexe est en grande partie dépendant de puces électroniques et de systèmes électriques…très difficiles à réparer ou à remplacer en cas de panne.  Dans le même temps, ces voitures sont conçues pour rouler en ville et sur des surfaces asphaltées. La grande majorité des modèles fabriqués sont donc totalement inadaptés aux routes en terres difficiles d’accès de l’Afrique de l’Ouest rurale.

Partant de ce constat, le prototype de la voiture « SMATI Turtle 1 » est donc entièrement mécanique et répond au cahier des charges suivant :

  • La voiture a été assemblée entièrement à partir de pièces détachées de récupération collectées dans les immenses casses de la zone industrielle du Magazine de Suame.
  • Le prototype est robuste, facile à assembler, à démonter ou à réparer.
  • C’est un prototype de voiture tout-terrain potentiellement destiné au marché Africain.

Les objectifs principaux de l’initiative sont d’abord de mettre en valeur les activités de recherche et de développement dans le secteur automobile en Afrique, de trouver des investisseurs pour les phases suivantes du projet mais aussi de remettre en question un certain nombre de pratiques associées à l’assemblage et la fabrication industrielle :

  • L’apprentissage, la transmission des savoirs, la manutention et le système D sont aujourd’hui marginalisés au profit de la standardisation et de l’automatisation.
  • L’utilisation du matériel électronique complexe dans les produits de consommation courante est devenue pratiquement univoque.
  • La notion de « recyclage » n’est plus vraiment adaptée. Dans de nombreux cas, le recyclage se résume au tri, à l’exportation des déchets vers des pays tiers pour y être traités, et donc à la délocalisation de leur revalorisation potentielle.
Ce sont précisément ces mêmes interrogations qui sont à la base du modèle de développement économique durable de l’économie circulaire ou de l’écologie industrielle. 

Depuis Avril 2013, la voiture a été « exportée » aux Pays-Bas et présentée à plusieurs salons ou festivals comme par exemple l’Impakt Festival d’Utrecht fin Octobre 2013 (dont le thème était d’ailleurs cette année « Capitalisme : le système économique occidental dans l’impasse ? » ou le salon de l’automobile de Rotterdam en Novembre 2013.

Dans le même esprit et toujours en partenariat avec le SMIDO, un prototype de voiture équipée d’un moteur à induction et baptisé provisoirement « SMATI Magnetic A » est actuellement à l’étude pour le marché Africain.

 

Sources : Set up shop et No Tech Magazine

 

Légende photo: La "Smati Turtle 1" - source: http://www.setupshop.eu/

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *