Agriculture durable : réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard

wakeup-before-too-lateLe rapport "Wake up Before it is Too Late: Make Agriculture Truly Sustainable Now for Food Security in a Changing Climate " , publié la semaine dernière  par Conférence des nations unies sur le commerce et le développement,  insiste par des chiffres et faits sur la nécessité  de revoir les modes de production agricole sur la planète : la mono agriculture  intensive,  couteuse en ressources, dépendante d'intrants externes,   présente à ce titre de piètres garanties pour la sécurité alimentaire dans un contexte où  les bouleversements climatiques sont amenés à s'intensifier  :  à l'opposé,  la mosaïque de petites productions locales sont amenés à   jouer un rôle fondamental pour la sécurité alimentaire mais aussi pour la vitalité des zones rurales. Et le rapport détaille : entre 2011 et 2013, les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 80% par rapport à la période 2003-2008. L'utilisation d'engrais a été multipliée par 8 depuis 40 ans, tandis que la production globale n'a été multipliée que par 2. Et plus important, le problème de la malnutrition ne concerne pas la quantité de nourriture disponible à l'échelle de la planète, mais sa répartition : il importe donc de donner aux populations les plus dépourvues les moyens de se nourrir par une agriculture relocalisée.

Lire : Communiqué de presse "Trade and environment review 2013 -  Wake up before it is too late: Make agriculture truly sustainable now for food security in a changing climate"

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *