Corinne Lepage interpelle le candidat Nicolas Sarkozy sur son bilan écologique

Paris, le 16 février 2012 - Corinne Lepage interpelle Nicolas Sarkozy, enfin déclaré, sur son bilan écologique et ses promesses non tenues. Pour la candidate à l’élection présidentielle, il faut maintenant sortir des effets d'annonce qui ne débouchent sur rien : l'écologie exige des actions concrètes pour répondre à la crise actuelle et prévenir celles de demain, en matières sanitaire, environnementale, sociale et économique.

 

 

Un quinquennat bipolaire

 

Au lendemain de l’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy, Corinne Lepage l’interpelle et annonce sa détermination à ne pas voir l’écologie totalement occultée dans la campagne présidentielle. « Après en avoir été le promoteur en 2007, Nicolas Sarkozy a été le fossoyeur de l’écologieD’effets d’annonces en opérations de communication, le quinquennat qui s’achève a été celui de toutes les désillusions pour les Français. Depuis deux ans, nous assistons à une avalanche de mesures désastreuses : rétropédalage sur la taxe carbone, destruction de la filière photovoltaïque, choix du tout nucléaire… La France est en train de rater sa mutation énergétique et la nouvelle révolution industrielle en marche. Alors qu’en 10 ans l’Allemagne a créé 380 000 emplois liés à sa politique environnementale, Nicolas Sarkozy se détourne des réussites du modèle allemand dont il vante partout les mérites » soutient Corinne Lepage. « S’engager dans l’écologie, faire des propositions concrètes sur les questions environnementales et notamment sur la prévention, c’est améliorer la santé des Français. Voilà un réel sujet d’inquiétude, que Nicolas Sarkozy semble balayer de la main, ignorant des dangers sanitaires qui menacent notre avenir. »

 

 

Remettre l’écologie au cœur de la campagne

 

Face au manifeste désintérêt de la majorité des candidats pour l’écologie, Corinne Lepage lance ses propositions. Elle le fait avec une légitimité renforcée : un sondage Ifop, rendu public aujourd’hui, indique que pour 61 % des français, Corinne Lepage incarne mieux qu’Eva Joly les idées et valeurs de l’écologie, la candidate EELV ne recueillant que 39%. Forte de cette reconnaissance, Corinne Lepage veut remettre l’environnement au cœur de la campagne, appelant à « une troisième révolution industrielle » pour que la France renoue avec la croissance et l’emploi. Dans son projet, la candidate propose de créer et de développer des filières françaises des énergies renouvelables dans une phase de transition à mettre en œuvre dès maintenant. « J’assurerai la nécessaire réindustrialisation de la France en faisant des éco-industries et de l’éco-innovation des filières d’excellence française : nouveaux matériaux, transports propres, récupération de matières premières, dépollution, économie circulaire… » conclut-elle.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *