« Frites » de scorsonère et leur dip cajou-basilic

La scorsonère est le plus souvent appelée (à tord) salsifi. Cette racine noire, à la pulpe blanche, a mauvaise presse, car on la dit difficile à préparer. Et il est vrai qu'une fois pelée, elle libère un latex qui se colle à nos mains. Pour parer cet inconvénient, on conseille de peler la racine avec des gants. Personnellement, je me contente de la plonger dans une bassine d'eau durant cette opération. Une fois la peau retirée, la scorsonère n'attend pas, au risque de s'oxyder à l'air libre. Et une fois cuite, elle fond dans la bouche, libérant des notes douces d'artichaut.
Dans cette recette, la scorsonère se déguise en pomme de terre. Si l'effet est amusant, ces "frites" rôties surprennent par leur légèreté. Accompagnées de leur dip cajou-basilic, elles pourront être servies à l'apéritif, en entrée ou en tant que légumes dans le plat principal. S'il vous reste un fond de dip, n'hésitez pas à le tartiner sur une tranche de pain ou à le servir avec des crudités.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 750 g de racines de scorsonère
  • 100 g de noix de cajou crues
  • 100 ml d'eau
  • 2 cuillères à soupe de basilic haché
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 1,5 cuillère à café de vinaigre balsamique
  • 1 gousse d'ail
  • sel, poivre noir

Recette

  • Deux heures à l'avance, mettre les noix de cajou à tremper dans un bol d'eau, à température ambiante.
  • Remplir l'évier au 1/3 d'eau (ou prendre une bassine). Peler les scorsonères sous l'eau. Détailler en frites.
  • Chemiser un plat à gratin avec une feuille de papier cuisson. Répartir les frites aussitôt puis les graisser avec de l'huile d'olive.
  • Cuire dans un four préchauffé à 180°C, pendant 30 minutes environ, c'est-à-dire jusqu'à ce que les frites commencent à dorer.
  • Entre-temps, préparer le dip. Pour cela, égoutter les noix de cajou. Dans un blender, combiner les noix de cajou, 100 ml d'eau, la gousse d'ail écrasée et le vinaigre balsamique. Mixer jusqu'à obtention d'une crème. Ajouter le basilic, assaisonner selon goût.
  • Servir les frites chaudes ou tièdes, accompagnées de leur dip.

3 thoughts on “« Frites » de scorsonère et leur dip cajou-basilic”

  1. J'en voit souvent sous le nom de "salsifi" dans mon magasin bio, et comme j'ai gardé un très mauvais souvenir de ce légume dans mon enfance, je me contente généralement de passer devant.. Virginie tu viens d'éveiller la gourmande/curieuse de légumes qui sommeille en moi. La prochaine fois j'en ramène!!
    Merci 😉

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *