Pâté en pot antillais

Le pâté en pot antillais est une soupe épaisse que l'on réserve habituellement aux repas de fêtes. Dans cette recette, les lentilles blondes remplacent les tripes, tête et autres parties de mouton. Le temps de cuisson se réduit, la préparation devient aisée... Pour que tous les jours soient fêtes !


Ingrédients pour 6 personnes

  • 400 g de courge (giromon de préférence)
  • 300 g de lentilles blondes
  • 300 g de carottes
  • 250 g de pommes de terre
  • 150 g de chou blanc
  • 4 clous de girofle
  • 2 oignons moyens + 1 petit
  • 1 navet
  • 1 côte de céleri-branche
  • 1 poireau
  • 1 brin de romarin
  • 1 brin de thym
  • 1,5 à 2 l d’eau (ou de bouillon de légumes)
  • 10 cl de vin blanc Chardonnay
  • 4 cuillers à soupe de câpres
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1/3 c. à café de 4-épices
  • sel, piment de Jamaïque, jus de citron

Préparation
1. Rincer les lentilles. Les couvrir avec 1,5 l d’eau ou de bouillon de légumes, saler. Piquer le petit oignon avec les clous de girofle, ajouter à la marmite. Faire bouillir pendant 30 minutes, au ¾ couvert.

2. Entre-temps, préparer les légumes. Peler la courge, brosser les carottes (si elles sont bio, sinon peler), retirer les grosses nervures du céleri, éventuellement peler les pommes de terre. Détailler tous les légumes en petits morceaux. Hacher les 2 oignons séparément.

3. Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile. Y jeter les oignons, faire blondir. Ajouter les légumes, couvrir et laisser suer pendant 10 minutes.

4. Retirer les clous de girofle du petit oignon. Passer le contenu de la marmite au mixer plongeant.

5. Dans la marmite, ajouter à la crème de lentilles les légumes, le romarin, le thym, les câpres, le 4-épices, le vin. Si nécessaire, allonger d’eau ou de bouillon de légumes (le pâté en pot doit avoir la consistance d’une soupe épaisse). Porter à ébullition et laisser mijoter 20 à 30 minutes, c’est-à-dire jusqu’à ce que les légumes soient bien fondants. Saler, pimenter selon goût. Arroser chaque assiette d’un filet de jus de citron.

Notes:

  • Cette recette se prête aux variations. N’hésitez pas à ajouter ou à retirer des variétés de légumes. On pourra par exemple remplacer le navet par un panais, même si cela ne sonne pas très antillais…
  • Pour plus de rapidité, on pourra ne faire blondir que les oignons et ajouter les légumes à la potée directement.

7 thoughts on “Pâté en pot antillais”

  1. Super !
    Ici les légumes à soupes sont vendus en paquets juste dans ces quantités. On y trouve une petite tranche de giraumon, un navet long, 2 ou 3 carottes, un petit poireau, du celeri et un petit morceau de chou blanc.
    La version avec tripes, je n'y ai jamais goûté, quoi que j'en ai vu au "Soupe bar" de Fort de France.

  2. le piment de la jamaïque, ce sont des baies de bois d'Inde?
    les capres , dans de la soupe , je n'ai jamais tenté.Mais soupe + hiver = bonheur.

  3. J'aime bien cette recette c'est la première fois que je goûte le pâté en pot; ça me fait penser à ma soupe jambalaya. Et comme ça on est 4 à en manger à la maison 🙂

  4. Merci pour vos commentaires.

    Ivy,
    C'est rogolo qu'une recette antillaise convienne pour les jours de froid, et pourtant c'est vrai.

    La fourmi,
    Comme cela, je me crois un peu à Fort de France, le voyage en avion en moins.

    Mamapasta,
    Oui, on les appelle aussi baies de bois d'Inde. Dans cette recette, on peut les remplacer par une pincée de 4-épices ou du poivre noir. Les câpres dans la soupe, c'était également une première pour moi.

    Marina,
    Parfait, cela rajoute une soupe de plus au répertoire.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *