L'espérance de vie augmente, nous rassurent sans cesse les partisans de l'agriculture chimique : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, rassurent les partisans des OGM. Tout le monde mange à sa faim, rassurent les partisans du couple 'Engrais - Pesticides'. Claude Bourguignon, de son coté, est un esprit libre, en totale contradiction avec ces affirmations un peu rapides : adieu méthodes traditionnelles de labour, tout est dans le microbe, démontre cet agronome iconoclaste avec arguments techniques et nombreuses preuves de réussite sur le terrain.

Avec sa femme il a quitté l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) dès 1989, parce qu'on l'y interdisait de parler, de clamer sa vérité : en se penchant sur le rôle des microbes dans l'agriculture, Claude Bourguignon mettait en valeur un acteur 'non rémunéré' de la filière agricole : il faisait déjà de l'ombre aux entreprises de l'agro business. Et la vérité de Claude Bourguignon s'exprime avant tout par son activité de scientifique indépendant, qu'il a concrétisé en modèle unique de prestations de services aux agriculteurs : le Laboratoire d'Analyses Microbiologique des Sols (LAMS). L'extrait ci dessous, est tiré du film 'Alerte à Babylone " de Jean Druon au éditions Voir et Agir . A écouter oreilles ouvertes.