Essences éternelles

logan.jpg

En attendant l'avènement de la déjà mythique BlueCar de Bollore (voir vidéo sur YouTube), il va bien nous falloir passer encore quelques années avec du carburant fossile dans nos moteurs et des cocktails grisatres et sulfureux à l'échappement. Comme les hybrides ne sont pas encore une garantie d'efficacité énergétique optimale, il nous reste le bon vieux moteur 4 temps qui à l'époque des 2cv, 4l et autres petits gabarits imposaient aux automobilistes de faibles performances, et des consommations microscopiques. Pourquoi les constructeurs rechignent-ils tant à rouvrir la voie royale de l'automobile minimaliste ? Pour l'instant seul Renault s'y est mis avec la Logan qui connait un franc succès. Le modèle sera d'ailleurs décliné en prototype à l'occasion du prochain Challenge Bibendum Michelin qui se déroulera cette année en Chine (à Shanghai) du 14 au 17 novembre. Dotée d'une motorisation 1,5 litre dCi de 85 chevaux compatible au biodiesel B30, Logan "Renault eco2" Concept a bénéficié de nombreuses optimisations et solutions techniques, qui sont annoncés comme autant de voies de développement pour les futurs véhicules de la gamme Renault. Ces solutions concernent par exemple le groupe Moto-propulseur avec une modification des pistons et du système d'injection visant à améliorer la combustion ou un nouvel étagement de la boîte de vitesses. L'aérodynamisme et les liaisons au sol ont également été optimisés pour arriver à un niveau d'émissions de CO2 record de 97 g/km seulement et une consommation de 3,8 litres /100 km. A comparer avec la Prius, qui dépasse encore les 100 g/km...

1 thought on “Essences éternelles”

  1. Est-ce qu'on fait l'apologie de la petite voiture (qui de toutes les façons pollue moins mais pollue quand même) ou est-ce qu'on prône la vraie alternative: le vélo, le train, la relocalisation...?

    En fait, la voiture, ce n'est pas que le véhicule en soi, c'est toute la place que ça prend, c'est les autoroutes qui vont avec et qui détruisent les paysages, c'est l'urbanisation effrénée que cela entraine, qui implique plus de route, qui poussent les gens à aller vivre plus loin dans la campagne, qui impose plus de route pour les satisfaire et qui les fait déménager un peu plus loin en attendant la route qui les rattrape. C'est la multitude de camions avec la merde mondiale dans la remorque, le supermarché qui profite de tout ça pour faire faire loin ce qu'on faisait à côté pour 2 centimes de plus parfois.

    La voiture, ce n'est pas que de l'essence, c'est aussi de l'huile, du liquide de freins, des pneus, une industrie de sous-traitants avec des usines qui polluent, des rejets dans l'atmosphère, dans les sols. C'est du zinc, de l'arsenic, du cuivre, du fer, du plomb.... C'est un mode de vie qu'il est difficile de se passer, mais c'est un mode de vie qui nous conduit dans le mur. Voiture de Bolloré ou pas, la voiture, c'est le mur!!!

    Vive la vélorution!!!!

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *