Jancovici : il faut tripler le prix de l’essence

Le plein, s\'il vous plait, la solution au problème de l\'énergie de Alain Grandjean (Editions Seuil)Nous sommes entièrement d'accord avec le crédo de Jean-Marc Jancovici, consultant sur les questions énergétiques. Dans son dernier livre " Le Plein, s'il vous plaît. La solution au problème de l'énergie", avec Alain Grandjean, , il développe : "l'ère du pétrole bon marché est terminée et nous devons tout faire pour réclamer une énergie chère".

Outre le problème de l'épuisement d'une resource d'une valeur inestimable (plus centaines de milliers d'années de lente maturation - vendue moins cher que le vin !), le problème des émissions de gaz à effet de serre devrait nous obliger à réagir. "Même en cessant demain toute émission, il faudrait plusieurs milliers d'années avant de revenir au niveau de 1850", rappelle Jancovici.

L'humanité a consommé autant de pétrole entre 1980 et 2000, qu'entre 1859 et 1980. "Tout ce qui fonde aujourd'hui les capacités d'adaptation de l'espèce humaine nécessite une énergie abondante", commente-t-il: chaud et froid à volonté, production industrielle et agricole, transports pour les acheminer vers les consommateurs, ainsi que les secours et aides en cas de catastrophes.

La solution ? Réduire la consommation d'urgence, donc faire payer l'énergie au prix fort en multipliant par trois sur 15 ans la taxe sur les produits pétroliers. Le Juste prix, selon l'auteur, serait d'augmenter le litre d'essence à 3 € en 2020.

"Jamais l'énergie n'a été aussi bon marché. Au prix du smic et à 1 EUR/litre d'essence, chaque Européen dispose de l'équivalent de 100 domestiques en permanence à son service", remarque-t-il.

Quant au miracle énergétique qui autoriserait la fuite en avant en changeant juste de piles - nucléaire, éolien, solaire...- il l'écarte: "Aucun scientifique ou ingénieur n'en a les plans: le miracle est possible avec 50 millions d'humains. Pas avec 9 milliards dans 20 ans".

Le plein, s\'il vous plait, la solution au problème de l\'énergie de Alain Grandjean (Editions Seuil)

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *