Ramassage d'algues sur la plage du Ris à Douarnenez : une solution provisoire à une pollution de plus en plus présente

Dotées d'une croissance rapide et d'une capacité d'absorption du CO2, les algues suscitent depuis plusieurs années de nombreux espoirs. En Nouvelle Zélande, l'entreprise Aquaflow Bionomics travaille depuis plusieurs années à extraire le maximum de la photosynthèse  particulière des algues. Spécialisée  à sa création dans le traitement des eaux usées en séparant les sédiments et les algues générées par la décomposition, l'entreprise a  développé dès 2006 un bio diesel à base d'algues.  la récolte d’algues est en effet désassemblée en plus de 100 composants chimiques pouvant fournir la base de fabrication de carburants pour voitures ou avions,   produits chimiques pour des produits commerciaux de santé, d’hygiène ou même textiles.  Et sur une durée infime, de l'ordre de quelques heures, à comparer aux 250 millions d'années qu'ont mis les combustibles fossiles à sortir de terre. La création d'une usine pilote est prévue à moyen terme aux Etats Unis, par le biais d'un  partenariat avec une entreprise Texane, CRI Catalyst, filiale de Shell,  spécialisée dans la fourniture de catalyseurs (produits chimiques) à l'industrie pétrochimique .

 

Source : Entreprise Aquaflow, Element Magazine 'The power of pond slime"