BRAZZAVILLE, 20 oct 2010 (AFP). La Congolaise industrielle du bois (CIB), la plus importante compagnie forestière du pays, filiale du groupe danois DLH basée dans le nord-est du Congo, cherche un repreneur, ont annoncé mercredi ses responsables dans une note transmise à l'AFP.

La direction de l'entreprise présente depuis 1969 au Congo, et qui compte un millier de salariés, affirme avoir déjà "cinq potentiels acquéreurs".

La note cite uniquement le groupe Olam spécialisé dans l'agroalimentaire et basé à Singapour.

"Depuis quelques années, Olam a engagé un vaste plan d'investissement à long terme, dans les marchés de bois certifiés", indique la CIB, précisant que le groupe possède des filiales au Ghana, au Gabon, en Côte d'Ivoire et au Brésil.

D'après la note, des responsables du groupe Olam sont attendus à partir de jeudi à Pokola, siège de la CIB dans la Sangha (nord-est), pour une visite d'inspection de cinq jours.

La CIB a été durement touchée par la crise de l'immobilier de 2008-2009.

"Après la phase de restructuration engagée fin 2009, la CIB termine cette année 2010 avec des raisons d'espérer sur son avenir", ajoute le texte.

La CIB dispose de 1,3 million d'hectares de forêts certifiées répartis sur la Sangha et la Likouala (extrême nord).

Au Congo, 60% du territoire (342.000 km³) sont couverts de forêts. Officiellement 11% de ces étendues forestières sont certifiées.