Il n'y aura pas de perdants : tous ceux qui arriveront à relier Barcelone à Toulouse d'ici le 24 mai auront gagné, expliquent les organisateurs de la 10e édition du rally solaire Phebus, qui partira jeudi prochain 20 mai. Vingt-deux véhicules solaires,  vélo et scooters électrique avec toiture en panneaux solaires,  automobile allégée comme la Sun Racer, ou adaptations de voitures de série comme la comme Clio ou Saxo électriques et sportive comme tesla, seront au départ.

"C'est le seul rallye solaire sur route ouverte en France. Depuis la première édition en l'an 2000, nous montrons que l'énergie solaire ça marche", explique Laurent Koechlin, organisateur,  astrophysicien à l'université Paul Sabatier de Toulouse.

Petite entorse au règlement, les adapatations de voitures de série fonctionnent sur batteries mais seront rechargées à partir d'energie solaire uniquement : "l'électricité qu'elles produisent est mêlée sur le réseau à celle d'autres origines, mais en plaçant des petits compteurs relevant aussi bien la production de la microcentrale que la consommation liée à la charge des véhicules, nous montrerons que l'électricité solaire est suffisante pour le rallye".

L'ensemble du rallye "devrait coûter 30 euros de consommation électrique", selon M. Koechlin. "Cette voie semble prometteuse, avec des véhicules spécialement conçus, plus légers que les Renault ou Peugeot électriques", estime l'organisateur.

Les sunracers comme le "Solelhada" de l'ENSEEIHT, capable de pointes à 130km/h et les deux ou trois roues ne dépassant pas le 40km/h, se lanceront donc sur les routes du Sud sans idée de compétition mais avec l'objectif unique d'arriver à bon port et de prouver la pertinence de l'énergie solaire dans les transports.

Plusieurs écoles d'ingénieurs telles l'ENSEEIHT de Toulouse sont présentes sur le rallye ainsi qu'une équipe d'un collège de Lézignan (Aude), et plusieurs PME de la région de Barcelone.  A côté de plusieurs associations de promotion de l'énergie solaire organisant le rallye, les municipalités de Barcelone et de Toulouse participent au budget d'organisation (environ 20.000 euros) comme la région Midi-Pyrénées et les communes Carcassonne et Albi.

Lien  : http://rallyesolaire.eu