Damien Perrotin,  chargé de mission auprès du groupe  Alternatif-UDB (Union Démocratique Bretonne) , publie sur son blog un  article prospectif dans lequel il imagine ( souhaite ? ) , à moyen terme, l'affaiblissement des  grands états nations sous l'effet de la raréfaction  des énergies primaires. Quelle organisation sociale prendra la place laissée vacante ?  Il illustre son point de vue par l'exemple breton : ici la culture, notamment musicale, malgré sa récente reconfiguration (la création des bagadou sur le modèle des pipe bands date d'à peine 50 ans) dans la vie publique après l'effondrement des sociétés paysannes traditionnelles, et son évolution permanente vers des formes plus modernes,    pourrait selon le blogger cimenter ce nationalisme doux où la force n'a pas lieu d'être dans l'affirmation d'un esprit communautaire qui prendrait la place des états en faillite. Son article a été repris par Energybulletin, revue de resse internationale sur l'énergie. Lire : Peak Energy and cultural fragmentation