PARIS, 26 fév 2009 (AFP). Le centre de la Mer Nausicaa de Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais) et le comité national des pêches (CNPMEM) ont signé jeudi une charte de coopération pour bannir une pêche illégale, promouvoir une pêche responsable et encourager une consommation durable des produits de la mer.

Les deux organismes vont unir leurs efforts notamment pour attirer l'attention des pêcheurs mais aussi du grand public sur les enjeux de la pêche et de la consommation durables des ressources marines, selon un communiqué commun.

Pour les pêcheurs, il s'agira, par exemple, de les faire participer via leurs comités locaux et avec l'aide des scientifiques, à la gestion des ressources.

Pour les consommateurs, la charte prévoit une "information massive sur le choix des espèces, leur provenance et leur saisonnalité".

Il s'agira aussi de perfectionner les connaissances des professionnels sur les espèces et les zones de pêche, assurant ainsi une meilleure sélectivité des navires et un respect des zones sensibles. La charte vise aussi à améliorer les pratiques dans les chaînes de traitement et de distribution, notamment sur la gestion des approvisionnements.

Le Comité national des pêches a pour mission de représenter et de promouvoir des intérêts généraux du secteur de la pêche et participe à l'organisation d'une gestion équilibrée des ressources.

Le centre national de la mer Nausicaa sensibilise le grand public a une meilleure gestion des océans et de ses ressources.