PARIS, 27 fév 2009 (AFP). Le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a confié vendredi au commandant du trois-mâts d'exploration La Boudeuse, immobilisé depuis septembre à Paris, une "lettre de mission" pour des études sur la biosphère et le réchauffement climatique.

La Boudeuse, qui devrait quitter Paris "fin juin, début juillet", selon M. Borloo, fera une tournée des principaux ports de France pour présenter sa mission avant de mettre le cap sur l'Amérique du sud.

Au cours de l'année 2010, le navire et son équipage concentreront leur travail sur 3 zones géographiques et fluviales de ce continent: les fleuves Amazone, Orénoque, et Parana, précise le ministère dans un communiqué.

Déforestation, pollution des fleuves, montée des eaux dans les îles isolées, dégradation des biotopes, disparition des espèces animales et végétales: "Ils établiront les inventaires les plus exhaustifs possibles en botanique et en entomologie afin de compléter les connaissances actuelles. Ils échangeront à chaque fois avec les résidents et les sociétés locales", ajoute le texte.

De juillet 2004 à juin 2007, le navire, construit en 1916, a bouclé une circumnavigation de 50.000 milles nautiques (près de 100.000 km) "à la rencontre des peuples de l'eau" disséminés entre l'Amérique du sud, le Pacifique, l'Asie et l'Afrique.

La Boudeuse, baptisée ainsi en hommage au grand explorateur Bougainville, est immobilisée à côté de la passerelle Simone de Beauvoir, en face de la Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand.