DUBLIN, 26 fév 2009 (AFP). La marine russe a admis sa responsabilité dans l'écoulement de 500 tonnes d'hydrocarbure au large de la côte sud de l'Irlande il y a une dizaine de jours, a indiqué jeudi une porte-parole du ministère irlandais des Transports.

Les autorités irlandaises avaient repéré mi-février une nappe d'hydrocarbure dans l'océan Atlantique. Un porte-parole des garde-côtes avait précisé que des navires russes se trouvaient sur place et qu'un incident au cours d'une opération de ravitaillement entre deux bateaux aurait causé l'écoulement.

Un porte-parole de la marine russe n'avait ni confirmé, ni démenti l'incident.

"Les Russes ont mené une enquête interne. Ils ont confirmé que l'écoulement d'hydrocarbure s'était produit au cours d'une opération de ravitaillement et ils ont exprimé leurs regrets", a déclaré la porte-parole irlandaise.

"Ils ont été très coopératifs et ont dit que c'était la première fois dans toute leur histoire navale qu'un écoulement de cette ampleur était survenu dans les eaux internationales", a-t-elle ajouté.

L'incident s'est produit le 14 février lorsque le porte-avions Admiral Kuznetsov faisait le plein auprès d'un pétrolier à environ 80 km au sud-ouest du rocher du Fastnet, dans l'Atlantique.

Une délégation de hauts responsables russes s'est déplacée cette semaine à Dublin pour rencontrer des responsables du ministère irlandais des Transports et des représentants des garde-côtes.