BRAZZAVILLE, 27 déc 2008 (AFP). Une filiale au Congo du groupe multinational Danzer va investir 30 milliards de francs CFA (45,74 millions d'euros) sur cinq ans à compter de 2009 pour l'exploitation d'une unité forestière, a-t-on appris samedi auprès du ministère congolais de l'Economie forestière.

L'accord, signé samedi à Brazzaville et dont l'AFP a eu copie, concerne l'unité forestière d'aménagement (UFA) de Ngombé (nord), d'une superficie de 1,2 million d'hectares, précise la convention paraphée par le ministre congolais de l'Economie forestière Henri Djombo et Klaus B. Hansen, directeur général d'Industrie Forestière d'Ouesso (IFO), la filiale de Danzer.

Cette unité doit être aménagée pour la production de bois d'oeuvre, sur un peu plus de 69% de la superficie, ainsi que pour le développement des activités des populations locales et l'amélioration de leurs conditions de vie.

Un peu plus de 19% de la parcelle doit être protégé et les écosystèmes forestiers conservés sur près de 8%.

"Au-delà des obligations contractuelles de la société IFO, sa principale contribution au développement socio-économique porte sur la création des emplois directs", qui passeront de "60 actuellement à 930 à l'horizon 2011", selon les propos du ministre rapportés à l'AFP par son attaché de presse.

Des estimations officielles chiffrent le potentiel maximal de production de l'UFA de Ngombé à 138.000 m3 de grumes par an.

IFO est la deuxième entreprise forestière du pays, derrière la Congolaise industrielle des bois (CIB, filiale du groupe danois DLH). En 2007, sa production grumière a atteint près de 164.000 m3.

Danzer, groupe à capitaux notamment allemands basé en Suisse, est l'un des premiers fabricants mondiaux de contreplaqués de feuillus et de bois scié, et a enregistré un chiffre d'affaires de 410 millions d'euros en 2007.

Après le pétrole, la filière bois est la deuxième source de recettes du Congo (10%). Le secteur est le deuxième pourvoyeur d'emplois après la fonction publique, selon une source officielle.