SALMON (Etats-Unis), 5 mai 2008 (AFP). Les autorités dans l'ouest des Etats-Unis ont été contraintes de fermer une vingtaine de terrains de camping dans des zones forestières en raison d'une prolifération d'insectes risquant de faire tomber des arbres, a-t-on appris lundi de source officielle.

Ces terrains, situés dans le sud-est du Wyoming et le nord du Colorado, sont infestés de scolytes, petits insectes qui forent dans les troncs des conifères et les fragilisent au point de provoquer leur chute au premier coup de vent.

Des touristes visitant les Rocheuses pourraient ainsi être blessés par ces troncs, a affirmé Liz Close, responsable au Service des Forêts américain (USFS), interrogée par une correspondante de l'AFP à Salmon (Idaho).

"C'est une chose s'il y a un mort dans un camping à cause d'un événément naturel qui affecte un arbre en bonne santé, mais s'il s'agit d'un arbre dont nous savons qu'il présente un danger, nous ne pouvons pas permettre que cela se produise", a-t-elle dit.

Outre 21 sites fermés au public, 17 autres vont voir leur ouverture retardée, le temps pour les employés de l'USFS de couper les arbres considérés comme dangereux.

Ces fermetures interviennent alors que chaque été des millions de personnes se rendent dans les Rocheuses pour camper et pique-niquer.

Les scolytes, dont la prolifération récente est due selon des scientifiques à des hivers plus courts et moins rigoureux attribués au réchauffement climatique, affectaient fin 2007 6.000 km2 de forêt contre 4.000 un an auparavant rien qu'au Colorado. Des colonies ont également été remarquées dans les Etats voisins de l'Idaho, du Montana et de l'Utah.