En matière d'énergie solaire, il existe d'une part les technologies existantes, encore peu performantes et assez couteuses mais déjà une première solution pour produire l'électricité au don magique d'ubiquité (le photovoltaïque, par exemple); il existe d'autre part des procédés simplissimes mais ne permettant qu'une utilisation unique : four solaire, solaire thermique. Et à coté de ces applications déjà éprouvées, de nombreux projets sont à l'étude. Après les tours solaires qui en Espagne fourniront 40MW, ce qui est déjà énorme, nous avons reçu des infos sur le projet de "Montagne Solaire" la société Elioth, qui vise les 500 MW. C'est à dire l'équivalent d'une centrale nucléaire, pour un coût de construction pouvant être inférieur à 1€ par watt installé. Ce projet vise à utiliser les denivellations naturelles des montagnes, par exemple, pour canaliser la chaleur du soleil en centrale de production d'electricité écologique.

elioth 1.jpg

Le projet tire son origine du concept de cheminée solaire et fonctionne à partir de turbines propulsées par des mouvements d'air chauffé sous serres et happé par la denivellation (la chaleur monte). Ce type de centrale été imaginée au départ par Günther en 1931. Le bureau d’études SBP a construit en 1982 une centrale-prototype à Manzanares, en Andalousie qui comportait une cheminée de 200 mètres de haut. Un projet actuellement à l’étude prévoit une centrale de 200 MW en Australie ; celle-ci devrait être réalisée en 2009 et disposerait d’un tirage thermique accru grâce à une cheminée de 1000 mètres de haut !
L’idée originelle du projet est issue d’une trivialité sans appel : la surface du globe nous fournit des appuis naturels grâce au relief, et en particulier grâce aux montagnes. Dès lors, monter à 200 mètres, 1000 ou 3000 mètres ne représente plus un exploit technique majeur dans la mesure où le conduit de la cheminée épouse le relief et prend appui régulièrement sur le sol. Les montagnes solaires, c’est également un principe constructif révolutionnaire autorisant une mise en œuvre ultra-rapide et environnementalement indolore. Les idées de développement associent ce système de production d’énergie à un instrument de valorisation du territoire : pourquoi ne pas imaginer par exemple des cultures maraîchères sous la serre de la centrale ?
L’innovation du projet Elioth, c’est aussi sa modestie… car le jour où l’humanité disposera d’une source d’énergie efficace et propre, les montagnes solaires seront démontées très facilement, ne génèreront pas de cicatrices sur le paysage grâce à leur mode constructif et se recycleront très facilement.

Lien : Société Elioth (Partie R&D)

elioth 2.jpg
elioth 6.jpg
elioth 4.jpg