eco business : crise automobile, croissance forte pour la bicyclette

Que ceux qui se souviennent avec nostalgie de leur vélo peugeot, d'une époque où l'industrie automobile française travaillait aussi sur la qualité du 2 roues, se réjouissent : alors que les ventes d'automobiles sont en chute libre, l'industrie de la petite reinese porte à merveille. Le CNPC (Conseil National des Professions du Cycle,organisation professionnelle regroupant  les constructeurs de cycles, les fabricants d’équipement et d’accessoires pour cycles, les distributeurs de cycles de composants et d'équipements pour cycles sous leur marque ou dans le cadre de la concession d'une marque internationale, ainsi que tout acteur qui participe au développement de l’industrie du cycle et à la promotion de l’usage de la bicyclette)  publiait jeudi un communiqué triomphant, annonçant un gisement d'emplois on ne peut plus durable, avec des perspectives  de relocalisation pour un secteur largement dominé par les importations :

En 2011, les ventes de cycles, d’équipements et d’accessoires ont progressé de +5%.  Elles se sont élevées à 1,350 milliard d’euros.  Avec près de 3.200.000 vélos vendus, la France est le 3ème pays européen consommateur de cycles,après l’Allemagne et le Royaume Uni. 

Selon l’Observatoire du Cycle, réalisé par le CNPC avec avec le concours de la Fédération Professionnelle des entreprises du Sports et des loisirs,  les ventes de cycles 2011 en progression de +5,5% en volume et +6,5% en chiffre d’affaires font apparaître divers constats : 

  •  La part du vélo loisirs reste largement majoritaire avec 62% des ventes totales 2011. Les ventes de VTT adultes et enfants ainsi que VTC, acteurs majeurs de cette famille, occupent près de 60% des ventes de cycles.
  • Le vélo mobilité maintient sa position à hauteur de 26% des ventes. Les ventes de vélos de ville sont stables. Le désengagement des Grandes surfaces Alimentaires pour le VAE (1/3 du marché en 2010) marque un frein dans les ventes globales, mais les ventes de ce produit continuent d’être soutenues dans les autres réseaux de distribution (+16%). Les vélos pliants voient leur volume de  ventes 2011 doubler par rapport à 2010.
  •  Bonne tenue du marché des vélos sportifs qui évolue sensiblement pour atteindre 12% du marché global. Les ventes de vélos course ont augmenté de +5,5% en 2011 et celles des VTT haut de gamme de +16%.

Les ventes d’équipements et accessoires pour cycles tels que roues, pneumatiques, pédales, freins,
éclairages, antivols, pompes, casques, etc., en hausse de 3%, représentent plus de 500 millions d’euros,
soit près de 40% du chiffre d’affaires total du secteur.

En termes de distribution :

  •  Les Spécialistes confortent leur position de premier acteur économique du secteur avec 51% du chiffre d’affaires total (cycles + composants et accessoires) en progression de +4% en 2011.
  •  Les Grandes Surfaces Multisports demeurent le premier distributeur en volume de cycles vendus avec 52% des ventes totales. Leur activité totale (cycles + composants et accessoires)  représente 39% du chiffre d’affaires du secteur en progression de +8,5%. 
  •  Les Grandes Surfaces Alimentaires maintiennent leur position à hauteur de 25% du volume global de ventes de cycles. Leur chiffre d’affaires total (cycles + composants et accessoires) marque un léger recul (-0,5%).

En 2011, les constructeurs français ont livré 899.900 vélos dont 78% sur le marché national et 22% à l’exportation. 2.590.000 vélos ont été importés. L’activité industrielle et commerciale du cycle en France regroupe 12.000 emplois.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *