Langues régionales : Bayrou soutien le mouvement du 31 mars 2012

Seul candidat à la présidentielle à parler et connaître une langue régionale, François Bayrou (ci dessus en campagne à Brest en février dernier, aux cotés de l'hydrolienne de la DCNS, voir notre article) soutiendra, par le biais de ses équipes dans les régions de France, le mouvement du 31 mars, grande manifestation festive en faveur des langues et des cultures régionales dans les grandes villes : Bayonne, Toulouse, Strasbourg, Perpignan, Ajaccio, Quimper, où seront présent les membres de  L'Equipe de soutien du MODEM 29. Interrogé à ce sujet dans l'édition du 29 mars de Ouest France, François Bayrou précise sa position, citant les écoles Diwan dont il revendique même  la sauvegarde :

Il y a un grand combat qui chemine dans la société française depuis deux cents ans. Les jacobins pensent qu'il faut tous les pouvoirs entre les mêmes mains, que la capitale tienne tout, que les régions doivent obéir, les cultures régionales disparaître, et la diversité dans le pays est un ennemi. Il n'y a pas de position plus régressive que celle-là. Moi, je défends l'idée que la diversité est une richesse. Dans tous les domaines. En politique, je veux une loi électorale qui représente toutes les sensibilités. Dans le social, je suis du côté des syndicats et des associations, le peuple a besoin d'être organisé pour exprimer sa richesse. En matière culturelle, les décisions que j'ai prises à l'époque ont sauvé Diwan et les autres écoles en langue régionale. Je ferai ratifier la charte des langues et cultures régionales

Lire : la totalité de l'entretien sur le blog politique Ouest France

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *