Organisée par UBIFRANCE, OSEO et Le Club ADEME International, acteurs de premier plan du dispositif d’appui au développement international des éco-entreprises, la première édition s’est tenue le 1er décembre dernier sur le plateau TV du salon POLLUTEC Horizons* pour récompenser les plus belles réussites à l’international des éco-entreprises françaises.
3 prix ont été décernés par un jury d’experts indépendants parmi 4 nominés par catégorie.
1. Prix du dynamisme à l’export
Ce prix,qui récompense la meilleure performance à l’export d’une éco-entreprise, a été décerné à ENVIRONNEMENT SA, qui  développe depuis plus de 3 décennies des gammes d’analyseurs et systèmes complets pour l’évaluation des pollutions environnementales dans les domaines de spécialisation suivants :

- Surveillance de la qualité de l’air - Contrôle des émissions industrielles
- Analyse des gaz moteurs
- Surveillance de la qualité de l’eau
- Radionucléides
- Systèmes d’informations environnementales
- Une activité de « services » sur mesure
Environnement SA est présent dans plus de 65 pays et réalise 70% de son activité l’export. Sa présence internationale forte s'appuie également sur des organisations propres en Italie, en Inde, en Allemagne, en Chine et aux Etats-Unis.
Pour en savoir plus : www.environnement-sa.fr
Les 3 autres nominés étaient
- ALPHA MOS (instrumentation analytique)
- L’EAU PURE (traitement eau potable et eaux industrielles, biogaz)
- VAUCHÉ SA (unités de traitement des déchets)

2. Prix de l’innovation à l'international

Ce prix, qui récompense le succès à l’export d’une éco-technologie innovante, a été décerné à POLYMEM SA.
Polymem a été distinguée pour son nouveau module d’ultrafiltration Gigamem™ UF240 comportant 49 éléments membranaires pour une surface de filtration de 540 m². Grâce à sa conception innovante, constituée d’un module autosupporté et d’éléments membranaires amovibles, il permet une économie significative sur les coûts d’investissement et d’exploitation.
PME indépendante (SA), Polymem a été créée en 1997 par deux ingénieurs spécialistes du traitement d’eau par membranes fibres creuses et ayant plus de 25 ans d’expérience dans le domaine. Elle est basée à Toulouse près des centres de recherche spécialisés du domaine.
Plus de 200 installations à membranes Polymem sont aujourd’hui en fonctionnement en France et dans le monde (85 % de l’activité à l’export et notamment aux USA) en marchés municipaux, industriels et commerciaux pour la production d’eau potable, le traitement d’eau de procédé, d’eau de piscine, le prétraitement au dessalement et à la déminéralisation, le recyclage et la réutilisation d’eaux usées, la sécurisation d’eau de réseau.
Pour en savoir plus : www.polymem.fr
Les 3 autres nominés étaient :
- ECOCEANE (bateaux dépolluants)
- LEOSPHERE (observation atmosphérique - systèmes lidars)
- MCPHY ENERGY (stockage d’hydrogène)

3. Prix Jean Claude Oppeneau*** - Coup de coeur du jury

Ce prix, qui récompense une éco-entreprise dont la stratégie export est remarquable, a été décerné à EMO.
EMO se positionne parmi les tous premiers concepteurs-fabricants sur le segment des équipements mécaniques et électromécaniques pour les stations d’épuration des eaux usées industrielles et municipales et les usines d’eau potable. Des matériels de qualité, entièrement conçus et fabriqués en France, la plupart dans l’atelier S2C situé à Angers qui fait partie, comme EMO, du groupe Semosia.
Pour élargir encore un peu plus sa gamme, EMO a également noué des partenariats avec plusieurs fabricants européens. Ces accords permettent aujourd’hui à EMO de proposer une large gamme de constructions modulaires et d’offrir des installations clés-en-main.
Grâce à son offre élargie, à sa flexibilité technologique, et à son organisation, EMO a pu faire valoir la qualité de ces équipements en se développant rapidement à l’export. Les équipements EMO sont installés dans plus de 75 pays sur les 5 continents.

Pour en savoir plus : www.emo-france.com