Fukuda appelle à plus de mesures d’urgence contre la crise alimentaire

BERLIN, 1 juin 2008 (AFP). Le Premier ministre japonais Yasuo Fukuda, dont le pays assume la présidence du G8, a appelé à un vaste programme de mesures contre la crise alimentaire pour venir en aide aux pays pauvres, dimanche au cours d'une visite à Berlin.

"Nous avons besoin de solutions de court, moyen et long terme pour faire face à cette crise", a déclaré M. Fukuda devant la presse à l'issue d'un entretien avec la chancelière Angela Merkel.

La communauté internationale doit agir de manière unie et cette crise doit figurer en tête du programme du sommet du G8 au Japon le mois prochain, a estimé M. Fukuda.

En raison de la baisse des stocks et des exportations de produits alimentaires dans "de plus en plus de pays", les prix ont flambé, a-t-il rappelé.

Certains pays "qui ne peuvent faire face à cette hausse des prix, n'ont plus assez de nourriture: donc la communauté internationale doit s'asseoir à une table et décider de mesures d'urgence de court terme", a estimé le Premier ministre japonais.

Sur le long terme, il a exhorté les pays riches à aider les pays pauvres, en particulier africains, à produire davantage et à devenir autosuffisants. "Nous devons exporter des semences et du savoir-faire", a-t-il dit.

M. Fukuda et Mme Merkel ont tous deux appelé à veiller à ce que la production de biocarburants ne mette pas en danger certaines cultures vivrières.

"La production de bio-carburant ne doit pas être en concurrence avec les cultures vivrières", a dit Mme Merkel, alors que plusieurs organisations internationales considèrent le biocarburant comme le principal responsable de la hausse spectaculaire du prix des aliments ces dernières semaines.

M. Fukuda effectue une tournée européenne pour préparer le sommet du G8 prévu du 7 au 9 juillet à Toyako, sur l'île de Hokkaido. Après Berlin, il devait se rendre à Londres lundi, puis à Rome, où il participera au sommet de la FAO sur la sécurité alimentaire.

Des chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier sont attendus de mardi à jeudi à Rome pour ce sommet, au cours duquel ils tenteront d'harmoniser leurs positions pour trouver des remèdes face à la flambée des prix des denrées alimentaires. Le Japon a déjà promis 100 millions de dollars d'aide d'urgence.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *