voiture-bamboo.jpgLa 21e édition du Shell Eco-Marathon, évènement qui  existe depuis 1985, réunissait ce weekend  près de 250 équipages sur le circuit de Nogaro. Le principe de la compétition est simple : rouler le plus loin possible sur un circuit automobile en obtenant le meilleur rendement énergétiques. Les équipes sont libres de choisir toute source d’énergie classique, dont l’essence, le gazole, le GPL, l’énergie solaire, l’hydrogène ou la biomasse. Parmi tous les ambitieux prototypes, nous avons choisi de parler du projet de l'école d'ingénieurs ENSIETA (Brest), qui a couru avec   deux véhicules (GPL et essence) et se présentait pour la 1ère fois pour l’Eco-design award (Prix de l’Eco-conception). Une première concluante grâce à Bamboo,  voiture écologique  qui a su séduire le jury et remporter ce prix original.

“C’est une vraie prouesse que les étudiants ont réalisée, souligne Erwann Squillari, enseignant à l’ENSIETA, car cette voiture a été entièrement conçue et fabriquée au cours de l’année par les étudiants. Il ne s’agissait pas d’améliorer un véhicule mais bel et bien de créer un nouveau concept”. Et quel concept ! Imaginez une voiture faite de bambou et de papier journal ! Jérôme Marie, étudiant de 2e année explique : “l’objectif de l’Eco-design award est de concevoir un véhicule à partir de matériaux recyclés et recyclables. Nous sommes partis sur l’idée d’utiliser du bois, puis sur l’idée d’une structure tubulaire, ce qui nous a naturellement amenés vers le bambou”. Pour la coque, les étudiants se sont servis du moule fabriqué l’an passé pour créer celle du véhicule GPL et utilisé du papier journal collé.

Grâce à l’utilisation de ces matériaux écologiques, Bamboo a ainsi séduit le jury et obtenu le premier prix de l’Eco-design instauré en 2004. Une belle récompense pour les 25 élèves-ingénieurs impliqués dans le projet mais aussi pour leurs enseignants, Erwann Squillari, Frédéric Montel et Bruno Mecucci-Miccuci. Un prix qui devrait donner l’énergie nécessaire à la prochaine équipe pour continuer le développement de Bamboo (moteur GPL ou biofuel) et du véhicule GPL qui s’est classé à la 8e place de sa catégorie avec 366 kilomètres parcourus. 

Lien :