Bilan 2005 : forte progression des énergies renouvelables

logo-ademe.gifCe communiqué de presse de l'ADEME du 2 février nous fournit une floppée de très bonnes nouvelles : en 2005, l'éolien enregistre une progression de 140%, le marché des chaudières à bois a plus que doublé…

La maîtrise de l'énergie est aujourd'hui plus que jamais d'actualité, portée par une double pression : l'épuisement programmé des ressources en énergie fossiles -et leur renchérissement- et la généralisation de la mobilisation contre le changement climatique. Les objectifs sont clairs : stabiliser les émissions de gaz à effet de serre en 2010 (par rapport à 1990) et les diviser par 4 d'ici 2050.
Les chiffres  sont éloquents et montrent que les efforts commencent à porter leurs fruits. Les progrès sont notables dans le développement des filières d'énergies renouvelables, comme dans les efforts de maîtrise de l'énergie.

Ce sont maintenant près de 120 parcs éoliens (et bientôt 1000 éoliennes) qui fonctionnent en France. Le rythme de développement de la filière s'accélère. La puissance installée en 2005 a ainsi été de 354 MW - soit une augmentation de 140 % par rapport aux 147 MW réalisés en 2004. C'est dix fois plus qu'en 2001 !

 Avec le plan biocarburants et la mise en route de six nouvelles unités de production dès 2007, la France aura retrouvé sa place de leader européen sur cette filière d'ici l'année prochaine. Quant au plan bois énergie, il a permis de réaliser près de 1 000 chaufferies collectives et industrielles en 7 ans.

Le développement des énergies renouvelables dans le bâtiment est lui aussi significativement positif, grâce notamment au succès du crédit d'impôt pour les particuliers mis en place au début 2005.

Les ventes d'appareils de chauffage au bois ont ainsi connu une augmentation importante en 2005 : en particulier pour les chaudières à bois dont le marché a plus que doublé entre 2004 et 2005 (+ 127 %).

 

Le marché du solaire est lui aussi en progression forte, avec 14 000 chauffe-eau individuels vendus (+ 70 % par rapport à 2004) et une surface totale de capteurs installée de plus de 100 000 m² qui a presque doublé en un an.

Auprès des particuliers, les appareils efficaces en énergie ont de plus en plus d'attrait pour les consommateurs. La consommation d'énergie est devenu un critère d'achat : pour 51,8% des Français, l'étiquette Energie a une influence importante sur le choix des appareils électroménagers.

 

Communiqué de presse original

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *