Pauvre en matières premières et en sources d’énergie (gaz naturel et tourbe en déclin constant), la république d’Irlande dépend en très grande partie d’imports énergétiques fossiles (pétrole en provenance de Norvège et du Royaume Uni, gaz naturel en provenance de Royaume Uni et charbon en provenance d’Australie et de Colombie) pour assurer l’alimentation des centrales électriques du pays.  Pourtant, idéalement situé à l’extrémité occidentale de l’Europe, le pays bénéficie d’un climat océanique constant ou les vents d’ouest dominent à longueur d’année.  Longtemps à la traine dans le secteur des énergies renouvelables, l’Irlande mène une politique très active de développement de son parc éolien depuis une dizaine d’années.

Parc éolien de Derrybrien, Comté de Galway. Puissance installée 60MW

Fin 2006, la capacité énergétique installée du parc éolien irlandais était de 746 MW.  La capacité installée atteint 1260 MW fin 2009, et les derniers chiffres datant de Juillet 2010 indiquent une puissance de 1459 MW soit un quasi doublement en moins de quatre années.  10% de l’électricité totale consommée dans le pays est aujourd’hui d’origine éolienne.  C’est une progression remarquable quand on prend en compte la superficie du pays (à peine 70,000 km²) comparé à la capacité éolienne installée de 4521 KW en France métropolitaine.  Fin 2009, l’Irlande se retrouve au 16e rang au classement mondial et au dixième rang européen. Un certain nombre de projets non négligeables sont également en cours de réalisation.  S’il n’y a pour l’instant qu’un seul parc éolien offshore (The Arklow Bank Wind Park – 25 MW), deux nouveaux parcs offshore sont en cours de construction sur la côte est à Oriel (237 MW prévus) et Carrickmines (364 MW prévus) et seront complètement fonctionnels fin 2017.  Dans le même temps, plus d’une vingtaine de parcs terrestres sont projetés ou en cours de réalisation.

Le 13 Septembre dernier, Coillte (la société de gestion forestière nationale irlandaise) a annoncé avoir conclu un accord de coopération avec Finavera Renewables et Scottish and Southern Energy (« SSE ») pour le développement d'un des plus importants projets de parcs éoliens en Irlande. Ce projet sera conduit sur des terrains appartenant à Coillte situés à Cloosh Valley, non loin de Moycullen, dans le comté de Galway. Coillte a donné son feu vert pour l'installation des 22 premières turbines qui généreront environ 50 MW. Cela permettra d'alimenter plus de 30 000 foyers en électricité à partir de l'une des plus grandes richesses naturelles irlandaises : l'énergie éolienne. Une fois qu'il sera entièrement aménagé, le parc éolien pourra produire une puissance de 105 MW capable de subvenir aux besoins en électricité de plus de 60 000 foyers. Coillte, propriétaire du site abritant le projet, coopère avec Finavera depuis début 2009.

En 2010, l’Irlande a donc déjà atteint son objectif de couvrir 15% de sa demande domestique en électricité avec des énergies renouvelables (10% pour l’éolien, le reste provenant de l’énergie hydroélectrique et de la biomasse).  Au vu des prédictions et des projets en cours, notamment la micro génération domestique avec raccordement au réseau, l’objectif de 40% d’électricité de source renouvelable fixé pour 2020 est tout à fait réalisable.