La marque norvégienne fin eco lux, lancée en début d'année, développe des modèles du designer Per Åge Sivertsen (Oslo, norvège). Coton biologique, laine alpaga du pérou, soie sauvage (travail sans tuer le cocon : les papillons peuvent ainsi s'épanouir naturellement) composent manteaux, robes, jeans et pulls féminins teintés d'un formalisme parfois austère. La neutralité en carbone de l'enterprise est assurée par l'adhésion au clean development mechanism, instance des Nations Unies chargées d'appliquer le protocloe deKyoto par l'allocation de crédits reversées dans les pays en développement. Lien : Fin Eco Lux