Une étude du CREDOC (centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), confirme l'engouement des citoyens pour les problématiques éthiques : si les achats ne sont pas encore à la hauteur des ambitions intérieures de nos contemporain(e)s, la part de produits du commerce équitable augmente dans les paniers de français. Des progrès certes, mais il y encore du travail à faire dans les cervelles...

Communiqué :

La consommation engagée s’affirme comme une tendance durable

Franck Delpal - Georges Hatchuel

N°201 - Mars 2007

La montée en puissance des préoccupations éthiques, sociales ou écologiques, est sans conteste l'une des tendances marquantes de la dernière décennie dans la sphère de la consommation. Le succès de l'agriculture biologique, ou celui du commerce équitable, constituent les preuves tangibles que les consommateurs sont aujourd’hui de plus en plus attentifs au comportement des entreprises et aux modalités de fabrication des produits qu'ils achètent. Mais quelle est l’ampleur réelle de ce phénomène en France? Comment a-t-il évolué ces dernières années?
Une enquête réalisée par le CRÉDOC vient compléter et actualiser une première investigation menée en 2002. Elle montre qu’il y a, dans le domaine, un écart certain entre les discours, volontiers généreux et altruistes, et les pratiques réelles de consommation. Toutefois, cette enquête confirme qu’en quatre ans, même si elle est encore l’apanage des groupes les plus favorisés, la consommation citoyenne a renforcé son assise dans la population et semble plus s’apparenter à une tendance durable qu’à une mode passagère.

EN savoir plus : téléchargement PDF