craft-council-exhibition.jpgWell Fashioned, c'est le nom d'une série d'expositions qui pendant une année entière (de mars 2006 à mars 2007) fait le tour du Royaume d'Angleterre. Au menu, une collection de créateurs textiles spécialisés dans ce qui devient un véritable engouement international : la mode environnementale. Et pour ceux qui n'ont pas l'occasion d'aller sur place, le site du Crafts Council (Bureau de l'Artisanat d'Art, si si ça existe en Angleterre !) présente les créateurs et de nombreux liens vers leurs sites, où de sompteuses photographies de mode donnent un aperçu du niveau élevé de la conscience environnementale chez les créateurs d'Outre-Manche.

Car les 23 créateurs présents ont tous fait l'effort d'une analyse quantitative d'un domaine lié à l'économie du vêtement, ses impacts environnementaux, ses usages sociaux... C'est ainsi que la marque Ciel, créee par Sarah Ratty, distribue des vêtements à base de fibres recyclées, conçus pour être lavés à 30°c, ce qui permet évidemment d'alleger l'impact énergétique des milliers de lavages que ces vêtements occasionneront tout au long de leur vie. Alison Willoughby, créatrice de la ligne du même nom, va plus loin dans l'esprit du recyclage en s'attaquant à tous les textiles domestiques : tapis, matelas... Une autre marque, Junky Styling, met en évidence un travers de nos riches sociétés : dès la moindre tâche, un vêtement est mis au rebut, ou travaillé à l'extrême pour atteindre de nouveau la propreté impeccable. Ce qui a un cout : en 2004, les dépenses de produits nettoyants atteignaient 10 millions de livres, tandis que les marques s'arrachaient les faveurs des ménagères en investissant 20 millions de livres... Coté couleurs, Gracie Burnett s'est mise aux pigments naturels végétaux et animaux, comme l'indigo, la grenade, ou la Cochenille..
Lien expo en ligne : Well Fashioned : Eco Style in the UK