Certifications et labels

Difficile de s'y retrouver dans la jungle des labels nationaux  internationaux, et sectoriels. Cette page tente de résumer schématiquement les plus grands labels et certifications dans le domaine de l'écologie, du commerce équitable, et des produits biologiques.

Oeko-Tex

organisme de certification spécialisé textile

oe100.jpg

Le label Oeko-Tex est un organisme de certification international : il regroupe deux standards, l'un concernant les usines et ateliers de production (Standard 1000) et l'autre concernant le produit fini (Standard 100). Le Standard 100+ associe les deux : il garantit qu'un produit certifié standard 100 a été produit dans un atelier / une usine certifiée Standard 1000.

Le label Standard 100 garantit que

- les textiles ne libèrent aucun colorant azoïque ayant un effet cancérigène de type arylamine du groupe MAK III A1 et III A2 et qui ne contiennent aucun colorant allergène
- les pesticides et les phénols chlorés ont été testés
- la libération éventuelle de métaux lourds par l’action de la sueur sur les textiles certifiés est testée
- Les textiles  certifiés ne contiennent pas de formaldéhyde ou leur contenu est loin de la limite déclarée légale
- Les textiles certifiés sont dans un domaine de pH qui correspond à notre peau
- Les textiles certifiés ne contiennent aucun accélérateur de couleur organo-chloré
- Les textiles certifiés ne contiennent aucun apprêt biocide

L'association Oeko-Tex est Autrichienne à la base, son siège social est en Suisse (Zurich) et a des membres dans de nombreux pays. En france, le relais est assuré par l'Institut Français Textile et de l'Habillement (IFTH), à Lyon.

SKAL

organisme néerlandeais de certification biologique tous secteurs

EKO-LOGO.jpgLa " SKAL International Foundation " (Pays-Bas) surveille et examine dans le monde entier la production biologique/organique. Cette fondation donne le certificat de qualité " EKO ", par le biais d'inspection (dans les fermes et usines) et de certification (analyse chimique de tissus, graines, ou autres produits). Elle produit des documents administratifs certifiant les produits biologiques.

Les produits certifiés "SKAL" ne peuvent pas contenir d’engrais ou de pesticides chimiques, de saveur, de couleurs ou d’agents conservateurs chimiques ou synthétiques. Les produits qui ont été certifiés par la « SKAL International », ne peuvent pas contenir d’organismes génétiquement modifiés (OGM). " SKAL International " est la seule organisation de certification et d’examen qui donne le certificat de qualité "EKO " à l’extérieur de l’Union Européenne (UE). Le consommateur reconnaît un produit organiquement biologique, examiné par la fondation, au symbole de qualité " EKO ".
SKAL " a été reconnue et autorisée en tant qu’organisation de certification et d’examen internationale dans les Etats membres de l’UE avec le Nr.-Reg. (EEC) 2092/91.

EcoCert

organisme français de certification biologique internationale (agriculture / cosmétiques)

Organisme de contrôle et de certification de produits biologiques (agriculture biologique et cosmétiques biologiques), ECOCERT dispose d'accréditations et d'implantation dans plus de 80 pays : accrédité en France par le COFRAC -Comité Français d’Accréditation-, selon la norme ISO 65 (EN 45011),   par l'USDA pour le NOP (National Organic Program, USA) et par le NAPP pour le JAS (Japan Agriculture Standards)

 

OMRI (Organic Materials Review Institute)

organisme de certification en agriculture biologique, USA

En savoir plus :

  • Inventaire international de 62 labels :  étude textile, environnement et développement durable - septembre 2004
    Document Ademe, étude septembre 2004 - PDF à télécharger (84 pages)
  • Produits bios mode d'emploi, distribué par l'Agence Bio
    (Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique) - Document
    PDF à télécharger (20 pages)

MSC (Marine Stewardship Council)

Le MSC  est une organisation mondiale à but non lucratif créée en 1997 pour trouver une solution au problème de la surpêche. Le MSC gère le seul programme reconnu universellement d’écolabel et de certification environnementale pour la pêche sauvage. En matière de certification des pêcheries, le MSC est le seul écolabel qui répond aux exigences du Code de bonne conduite pour la mise en place de référentiels sociaux et environnementaux d’ISEAL (l’Alliance Internationale d’Accréditation et d’Etiquetage Social et Environnemental). Le MSC est  l’unique organisation respectant les directives pour l’étiquetage écologique du poisson et des produits de captures marines de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture), qui exigent:

  • une évaluation objective des pêcheries effectuée par un tiers,basée sur des preuves scientifiques;
  • des processus transparents permettant la consultation des différentes parties prenantes et de procédures d’opposition;
  • des normes qui reposent sur la durabilité des espèces ciblées, des écosystèmes et sur les pratiques de gestion.

Les bureaux du MSC sont situés à Londres, Paris, Seattle, Tokyo, Sydney, LaHaye, Édimbourg, Berlin et au Cap en Afrique du Sud. Au total, plus de 240 pêcheries sont inscrites au programme du MSC .Les pêcheries certifiées capturent près de 4 millions de tonnes de produits de la mer, soit plus de 12% des captures mondiales totales destinées à la consommation humaine directe. Plus de 8000 produits de la mer dans le monde affichent l’écolabel bleu du MSC. Leur traçabilité est assurée jusqu'aux pêcheries certifiées MSC.

eco label

ensemble de certifications par catégories, gérées par l'AFNOR.

Le référentiel « Eve » (Espaces Verts Ecologiques) a été développé en 2006 par Ecocert* à la demande des collectivités et en collaboration avec un comité d'experts et de professionnels des espaces verts et de l'environnement.
Le label peut être attribué aux espaces verts publics ou privés, urbains ou ruraux.

label EVE

géré par Ecocert Environnement, le label  Eve certifie la gestion écologique des espaces verts. Il est une réponse au développement durable des villes et aux attentes de santé environnementale des citoyens dans leur vie quotidienne et dans leurs choix de villégiature.

Parmi les 70 exigences du référentiel :

  • L'absence d'utilisation de produits chimiques : herbicides, phytosanitaires, engrais de synthèse ...
  • Une politique d'économie de l'eau et la mise en place d'un plan de réduction en fonction de la consommation
  • Le respect du sol, considéré comme un milieu vivant et l'utilisation de paillage, d'apport de matières organiques...
  • Des actions en faveur de la biodiversité et du maintien des végétaux spontanés

 

Après un audit initial, le label est attribué à l'espace vert et réactualisé 1 fois par an après un audit annuel de suivi.
Depuis 5 ans, plus de 100 espaces verts ont obtenu le label. Bordeaux, Quimper, Le Parc de La Villette à Paris, plusieurs établissements de formations agricoles et des domaines comme l'Hôtel Evian Resort sont parmi les exemples significatifs en France.

 

Cette année, le label sort des frontières hexagonales. La principauté de Monaco a amorcé la démarche qui devrait aboutir fin 2011. La Belgique, l'Allemagne s'intéressent également de près à la démarche.

 

 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *