Détroit, ville sauvage

detroit-ville-sauvageBelle allégorie de la civilisation moderne, la ville de Détroit s'est enrichie grâce à l'industrie automobile. Surnommée the "Motor City", la ville a connu son apogée dans les années 50 avec près de 2 millions d'habitants. Depuis cette période faste, la ville ne cesse de décroître et cette descente aux enfers a abouti en 2013 à une demande de mise en faillite. Détroit est un tableau apocalyptique, symbole de ce que donne la civilisation occidentale après quelques années d'abandon : les photos de bâtiments publics en ruine, stades, piscines, théatres hantent l'internet tandis que les citoyens organisés en communautés informelles ont réinvesti cette ville où les services publics ont quasiment cessé de fonctionner. Potagers et fermes urbaines remplacent désormais les espaces vides, la biodiversité explose : les faucons ont colonisé les gratte-ciels, signe d'une nourriture abondante pour cette espèce au sommet de la chaîne alimentaire. Florent Tillon, réalisateur, est aller filmer la renaissance post-industrielle de cette ville.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *