hot-wiskhy.jpg

Certes l'époque n'est pas franchement au grand frais, mais pour une fois nos rivages bretons ont tenu leurs légendaires promesses pluviométriques : après 2 mois de pluie et vent, le rhume pointe son nez et vient gâcher un début de printemps précoce et révélateur d'un été prochain déjà prévu comme l'un des plus chauds de tous les temps. En attendant ce réchauffement annoncé, nous vous proposons, après les recettes végétariennes, une autre sorte de chimie, réparatrice cette fois : marre du grog et ses odeurs de punch trop usité ? Oubliez le rhum, passez au Hot Whiskey, version irlandaise du médicament des ivrognes, qui vous enverra transpirer au fond de votre couette pour une thérapie express d'une nuit, 100% bio évidemment.

Car si la recette est simple (1 rondelle de citron plantée de clous de girofle plongée dans un verre de whisky mélangé à de l'eau chaude, surcré au miel), elle n'en reste pas moins des plus efficaces : citron, clous de girofle, miel, whisky et eau chaude savoureusement mélangés apporteront à votre ensemble ORL (nez gorge oreille) un soulagement bienvenu. C'est la combinaison des principes actifs des 3 ingrédients majeurs de ce breuvage dont le whisky chargé d'alcool n'est qu'une cerise sur le gateau : Le citron, principalement, est une source inépuisable de bienfaits. On l'utilise ici pour ses propriétés fortifiantes, stimulantes, antiseptiques et bactéricides, apportées par les minéraux et oligo éléments qu'il contient : le citron est doté d'une concentration énorme en vitamine C, mais il contient également des vitamines B, E, ainsi que du magnésium, du potassium, du calcium, du phosphore, du cuivre, du fer, de l'acide folique et des bioflavondides (en savoir plus : Propriétés médicinales du citron sur le site saveursdumonde). Le clou de girofle, de son coté, est bien connu pour son action antinévralgique : c'est un puissant anesthesiant local qui vous permettra de sombrer dans un sommeil réparateur malgré l'infection de la gorge qui vous faisait tousser. Il est, lui aussi, puissant antiseptique. Enfin, le miel, dont les variétés sont nombreuses, apportera le gout sucré et de nombreux sels minéraux, renforçant lui aussi l'action cicatrisante du mélange. L'alcool du whisky, quant à lui, associé à l'eau qui sort de la bouilloire, participera au réchauffement de votre organisme, incitant ainsi les derniers petits virus à abandonner cette bataille... perdue d'avance !