Douarnenez (29) 1% for the Planet : Phare d’Eckmühl reverse 1% de son CA sur ses ventes de conserves de thon

A travers ses gammes de thon albacore et de thon listao, Phare d’Eckmühl, La Marque bio de la Conserverie Chancerelle (Douarnenez), participe au programme « 1% for the Planet » et choisit de soutenir la Fondation Tara Océan et Bretagne Vivante avec deux objectifs : aller au-delà de ses engagements en termes de pêche responsable et soutenir financièrement des projets de protection de la biodiversité marine.

En pratique, Phare d’Eckmühl reverse 1% du chiffre d’affaires généré par la vente de ses conserves de thon albacore et de thon listao, deux espèces de poisson emblématiques de ses exigences en matière de pêche responsable et de gestion des ressources marines. Les fonds récoltés reviennent d’une part à la Fondation Tara Océan pour soutenir ses recherches sur l'impact des changements climatiques sur les océans et le partage de ces connaissances avec le grand public, et d’autre part à l’association Bretagne vivante qui agit pour  la préservation de la biodiversité en Bretagne

Phare d’Eckmühl rejoint le programme « 1% for the Planet » Depuis sa création en 2002, le fonds « 1% for the Planet », qui a pour objectif de « résoudre des problèmes environnementaux en favorisant la philanthropie environnementale », a récolté plus de 200 millions d’euros pour le compte d’associations environnementales. En choisissant de reverser 1% du chiffre annuel hors taxe sur la vente de ses conserves de thon albacore et de thon listao, Phare d’Eckmühl envoie un signal fort à ses consommateurs. Si la conserverie bretonne a choisi de mettre l’accent sur ces produits c’est en effet afin de les sensibiliser à l’impact environnemental de la pêche en zone tropicale.

La Fondation Tara Océan soutenue au plan national Le fonds « 1% for the Planet » permet de soutenir une ou plusieurs associations nommément désignées. Au plan national, Phare d’Eckmühl a choisi de soutenir la Fondation Tara Océan avec laquelle elle est en affinité en matière de protection de la biodiversité marine. Grâce à la goélette Tara, véritable laboratoire scientifique flottant, la Fondation Tara Océan et les consortiums scientifiques associés, développe une science de l’Océan ouverte et innovante pour prédire, anticiper et mieux appréhender les risques climatiques et les changements de la biodiversité. Elle partage ses découvertes sur le rôle central de l’Océan avec le plus grand nombre : décideurs politiques et économiques, grand public et jeunes générations. La goélette Tara a déjà parcouru plus de 400 000 kilomètres, faisant escale dans plus de 60 pays. En 2020 et 2021, si les conditions sanitaires sont réunies, la Fondation Tara Océan mènera de nombreuses actions d’éducation et de sensibilisation ainsi qu’une mission scientifique d’envergure en Atlantique Sud.

Au plan régional, Phare d’Eckmühl a sélectionné l’association Bretagne Vivante Créée en 1958, l’association Bretagne Vivante anime un réseau régional unique constitué de plus de 120 sites naturels, dont 4 Réserves naturelles nationales et 2 Réserves naturelles régionales. L’association, qui mobilise 300 bénévoles et 66 salariés, est implantée sur 5 départements : les Côtes-d’Armor, le Finistère, l’Ille-et-Vilaine, la LoireAtlantique et le Morbihan. Chaque année, Bretagne Vivante participe à de nombreuses expertises naturalistes et scientifiques pour une meilleure connaissance du patrimoine naturel breton. Phare d’Eckmühl est particulièrement sensible au dialogue qu’elle noue avec les acteurs publics comme privés afin d’améliorer la prise en compte de l'écologie et la nature en tant que richesse. Enfin, comme la Fondation Tara Océan, Bretagne Nature milite en local pour une Éducation Populaire à la nature en initiant de nombreuses actions pédagogiques. Véritable trait d’union entre les océans et les hommes, elle défend les engagements de Phare d’Eckmühl en matière de préservation du littoral.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *